twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Menace de retrait de la licence : Les autorités Sénégalaises exigent 100 milliards Fcfa à Tigo

vendredi 31 octobre 2008

Les autorités sénégalaises veulent renogocier la licence attribuée à Sentel Gsm plus connue sous le nom de Tigo. Selon le site de millicom, le gouvernement a adressé une lettre assimilable à un ultimatum dans laquelle il affirme son intention de revoir les termes du contrat le liant à cette société de téléphonie mobile.

Selon des sources proches du dossier, "Le gouvernement du Sénégal exige 100 milliards d’ici ce soir à minuit, sinon la licence sera retirée à Tigo". Cette mise en demeure résulte du fait que les pouvoirs publics veulent renégocier les termes de l’octroi de cette licence. Ce qui a généré un branle-bas manifeste du côté des travailleurs de Tigo. Ces derniers se sont réunis en Assemblée générale hier pour voir la conduite à tenir. Ils ont proposé la rondelette somme de 45 miliards Fcfa aux pouvoirs publics. La société de téléphonie mobile est prête à débourser cette somme même si elle est en train de réaliser des investissements. Nos sources révèlent que Tigo a généré 300 emplois directs sans compter les emplois indirects induits.

Mademba Ramata Dia

Pour rappel, Sentel-Gsm, devenue Tigo, a obtenu sa licence en 1998 sous le régime de Diouf moyennant 50 millions Fcfa par an. Les travailleurs de ladite structure ont manifesté leur bonne volonté de résoudre cette question. Pour l’heure, les responsables de Tigo qui ne veulent pas que leur boîte soit nationalisée, ont saisi la Banque Mondiale, la coopération luxembourgeoise et d’autres partenaires pour leur faire part de cette épineuse équation. Tous en chœur, les employés de Tigo entonnent cette chanson : "nous sommmes solidaires de la direction".

(Source : le Matin, 31 octobre 2008)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 141 900 abonnés Internet

  • 12 848 086 abonnés 2G+3G+4G (97,77%)
    • 2G : 27,55%
    • 3G : 46,81%
    • 4G : 25,65%
  • 163 820 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 126 486 clés et box Internet (0,96%)
  • 3 508 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,27%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 540

- Taux de pénétration des services Internet : 81,08%

(ARTP, 30 juin 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 216 286 abonnés
- 175 400 résidentiels (81,10%)
- 40 886 professionnels (18,90%)
- Taux de pénétration : 1,33%

(ARTP, 30 juin 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 17 728 844 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)