twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Mauritanie : le marché data accueille Sahel Telecom, un nouveau fournisseur d’accès à Internet

jeudi 7 octobre 2021

Annoncé il y a quatre mois, Sahel Telecom a officiellement démarré ses activités jeudi 30 septembre à Nouakchott. La société a l’ambition de démocratiser l’accès au haut débit dans le pays. Un objectif qui s’annonce difficile au regard des forces en présence.

Un nouveau fournisseur de service Internet a lancé ses activités en Mauritanie la semaine dernière. Il s’agit de Sahel Telecom qui se revendique comme le premier « fournisseur d’accès Internet à très haut débit radio illimité ». La société à capitaux mauritaniens fournit en fait à ses clients de la connectivité à domicile grâce à la technologie Wi-Fi. Le service déjà disponible dans la capitale Nouakchott sera déployé dans les autres villes du pays au cours des prochains mois.

Selon la société, l’obtention de sa licence et le lancement de ses opérations cadrent avec le programme de transformation numérique lancé par le président de la République, Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani, qui fait d’un meilleur accès des populations aux services télécoms une nécessité. C’est d’ailleurs en accord avec ce programme qu’a été créé en 2020 le comité interministériel chargé du suivi de la réforme du secteur des technologies de l’information et de la communication.

Sahel Telecom lance ses activités en Mauritanie dans un contexte de faible taux de pénétration et de mauvaise qualité de service. Dans leur Digital Report 2021, Hootsuite et We Are Social estiment le taux de pénétration d’Internet à 33,1%. Dans son rapport d’enquête sur la qualité de service data (effectué du 7 août au 13 septembre 2021 auprès des opérateurs mobiles Mattel, Mauritel et Chinguitel), l’Autorité de régulation de Mauritanie déplore quant à elle des manquements par rapport à certains des engagements prescrits dans les cahiers des charges.

Pour les Mauritaniens, les retombées attendues de l’entrée d’un nouveau fournisseur de services Internet sur le marché sont une baisse des prix et une amélioration de la qualité de service suscitées par la concurrence renforcée.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 7 octobre 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)