twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Maroc : le gouvernement lance « Campus connecté », un projet pour faciliter l’enseignement à distance

vendredi 17 septembre 2021

Dans le cadre de la loi 51-17 qui tient lieu de boussole pour la réforme de l’enseignement supérieur au Maroc, le Royaume annonce le lancement d’un nouveau projet. Il favorise grâce à un réseau local, l’accès à des ressources d’apprentissage des universités aux étudiants.

Le Maroc a lancé, le mercredi 15 septembre, son projet « Campus connecté » dans l’enseignement supérieur, apprend-on d’un communiqué publié par le ministère de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

Le projet permettra aux étudiants et aux cadres pédagogiques et administratifs d’accéder à distance aux ressources numériques de leurs établissements indépendamment du lieu où ils se trouvent dans le pays. Pour cela, le projet va assurer la création d’une infrastructure technologique capable de garantir l’Internet de haut niveau (WiFi 6) dans diverses institutions et quartiers universitaires. En tout, près de 230 établissements seront couverts.

« Campus connecté » fait partie des chantiers de mise en œuvre de la loi-cadre 51-17 sur la réforme du système d’éducation, de formation et de recherche scientifique. Promulguée en début d’année, cette loi comprend une quinzaine de projets, dont six sont consacrés à l’amélioration de la qualité de l’éducation et de la formation.

En outre, il mettra également en œuvre une nouvelle version du programme MARWAN (Moroccan Academic and Research Wide Area Network) destiné à répondre aux besoins croissants des universités en termes de bande passante et de services réseau avancés. Lancée depuis 1998, cette nouvelle actualisation, la cinquième du genre, veut achever l’interconnexion par la fibre optique des établissements de formation supérieure, et vise à améliorer la qualité, le service et l’architecture du réseau, afin de répondre aux exigences liées à la modernisation du secteur.

Vanessa Ngono Atangana

(Source : Agence Ecofin, 17 septembre 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)