twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Maroc : Inwi a décidé de mettre fin à sa bataille judiciaire contre Maroc Telecom

vendredi 21 février 2020

Sur convocation de son actionnaire majoritaire qu’est la holding royale Al Mada, le conseil d’administration de l’opérateur de téléphonie mobile Wana, plus connu sous le commercial d’Inwi, a décidé de mettre fin à la bataille judiciaire engagée depuis mars 2018 contre l’opérateur historique Maroc Telecom pour concurrence déloyale.

La décision d’Inwi, qui a toujours reproché à son grand rival de bloquer le dégroupage, intervient quelques jours après que l’Autorité nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) ait sanctionné Maroc Telecom d’une amende de 3,3 milliards de dirhams (310,2 millions d’euros). Le régulateur télécom reproche à la société télécoms publique de bloquer la concurrence sur le haut débit fixe depuis 2013.

La marche en arrière d’Inwi semble traduire la confiance retrouvée en l’ANRT qui n’avait vraiment plus du tout, par le passé, stoppé les actes anticoncurrentiels de Maroc Telecom, pour rassurer.

La timide réaction du régulateur télécoms face au refus de Maroc Telecom d’appliquer ses nouvelles décisions réglementaires, sur le dégroupage, prises en décembre 2014 ; les multiples mises en demeure allègrement piétinées par Maroc Telecom ; les joutes verbales entre l’opérateur historique et le régulateur télécoms ; avaient fini par conforter les concurrents dans l’option d’une bataille judiciaire, visiblement plus équitable.

L’amende servie à Maroc Telecom par l’ANRT, qui démontre la puissance retrouvée du régulateur télécoms, indique clairement à Inwi que la sanction de l’opérateur historique qu’il recherchait devant les tribunaux et qui lui coûte des frais judiciaires qui peuvent être investis judicieusement ailleurs n’a plus lieu d’être. Le véritable arbitre du jeu télécoms a enfin pris ses responsabilités et Wana se dit confiant dans les perspectives de consolidation et de développement du secteur des télécommunications.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 21 février 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)