twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Mamadou Aïdara Diop sur le rachat des parts de France Telecom : « Il coûtera 600 milliards à l’Etat du Sénégal en plus des dégâts juridiques et commerciaux »

vendredi 12 août 2011

C’est 600 milliards de F Cfa que l’Etat du Sénégal va devoir payer, si jamais il essaie de traduire en acte la volonté du président de la République de racheter les parts de France Telecom. C’est ce qu’a indiqué Mamadou Aïdara Diop, coordonnateur de l’intersyndicale des travailleurs de la Sonatel. « Si même il pouvait le faire aujourd’hui, il aurait décaissé pas moins de 600 milliards. Parce que ce sont les parts de France Telecom. France Telecom détient 4,233 millions d’actions à Sonatel. Et l’action coûte aujourd’hui 140 000 F Cfa », a prévenu M Diop. Et même si le gouvernement du Sénégal voulait nationaliser à ce prix, ce serait extraordinaire. Car, « déjà le plan Takkal, l’autoroute n’ont pas assez de budget, et l’on veut racheter avec 600 milliards ». Selon lui, « cela ne peut se faire qu’en 2017 ». Car, si l’Etat du Sénégal « le fait aujourd’hui, c’est une rupture unilatérale de contrat et cela va entraîner des dégâts juridiques et sur le plan commercial. Ils vont mettre l’Etat dans une situation ingérable par rapport aux investisseurs de la Sonatel ».

Mais tout cela n’est, pour le coordonnateur de l’intersyndicale des travailleurs de la Sonatel, que « de la pure démagogie, le Président ne croit pas une seule seconde à ce qu’il dit », martèle le syndicaliste. « Parce que s’il y croyait, il aurait exécuté le protocole d’accord du 30 avril 2009. Parce qu’il voulait vendre les 10%, et nous lui avons dit avant de vendre à France Telecom, de privilégier la préférence nationale ». De plus, Me Wade « sait qu’il y a une convention de concession qui a une durée de 20 ans et sa date d’expiration, c’est en 2017 ».

Youssouf Sané

(Source : Le Populaire, 12 août 2011)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 323 60 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,85%)
    • 2G : 25,24%
    • 3G : 45,18%
    • 4G : 29,58%
  • 171 230 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 133 954 clés et box Internet (0,94%)
  • 2 333 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,21%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 761

- Taux de pénétration des services Internet : 88,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 223 406 abonnés
- 182 809 résidentiels (81,83%)
- 40 597 professionnels (18,17%)
- Taux de pénétration : 1,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 18 630 276 abonnés
- Taux de pénétration : 114,94%

(ARTP, 30 septembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)