twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Magasin de vente en ligne : Afribaba ouvre son bureau de Dakar

vendredi 21 octobre 2016

Après 5 ans d’existence et disposant des bureaux au Cameroun, Afribaba a ouvert celui de Dakar. L’objectif de ce site de petites annonces est de mettre en relation l’offre et la demande, mais d’une manière gratuite. Selon Jacques Temgo, l’innovateur, cela veut dire que dans ce site, quand quelqu’un dépose une annonce, que ce soit une vente immobilière, voiture ou un autre service, il a la possibilité de trouver facilement et gratuitement des clients sans pour autant passer par eux. « Afribaba, c’est une histoire qui a commencé à Barcelone en 2011. Je me suis rendu compte que je me suis complètement déconnecté de l’Afrique, c’est la raison pour laquelle j’ai pensé lancer Afribaba », explique-t-il. Au début, poursuit M. Temgo, c’était juste pour un passe-temps, mais vu les commentaires qu’il recevait, il a jugé nécessaire d’investir son argent pour mieux développer le site. « En 2014, j’ai décidé de le lancer au Sénégal. En ce temps, c’était en ligne, je n’avais pas pensé faire un bureau et cela fait un an que le site est entré en Afrique. Grâce aux sollicitations de nos utilisateurs de Dakar pour une représentation locale, nous avons décidé d’ouvrir un site ici », justifie-t-il. Malgré qu’Afribaba soit récent, Amadou Guèye, le directeur général, a fait savoir qu’il fait partie des sites les plus visités au Sénégal. Il a plus de 150 mille visiteurs par mois et compte plus de 30 mille annonces. « Bien qu’il soit récemment créé, nous arrivons à convaincre les Sénégalais. Et cela est dû à la qualité des an­nonces que nous faisons sur le site, mais également avec le travail de modération que nous menons », vante M. Guèye. Avant de préciser que la gratuité des annones reste éternelle. Il soutient que quelle que soit l’avancée de la structure, ils peuvent permettre aux Sénégalais de publier gratuitement. Mais il faut reconnaître, mentionne-t-il, qu’il y a des professionnels qui veulent se démarquer de la foule en mettant leurs annonces à la Une. « Et là nous y travaillons. Il y a des options. Bien vrai que la publication reste gratuite, mais pour faire promouvoir l’annonce, il faudra payer », informe-t-il.

Mame Fatou Kébé

(Source : Le Quotidien, 21 octobre 2016)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)