twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Madou Kane (Secrétaire général du syndicat des cadres de la Sonatel) : "Les nouveaux cadres de la Sonatel sont obnibulés par leur plan de carrière"

vendredi 18 novembre 2005

Les nouveaux cadres recrutés à la Sonatel ont peur de s’engager dans les syndicats, préoccupés qu’ils sont par leur plan de carrière. Cette remarque est de Madou Kâne, secrétaire général du Syndicat national des cadres et du personnel d’encadrement de la Sonatel (Synes) qui donnait hier un point de presse, en prélude au congrès prévu le 26 novembre prochain.

Reconnaissant que le statut de cadre à la Sonatel est largement respecté par l’entreprise au niveau du traitement salarial et des avantages, le secrétaire général du Synes n’en a pas pour autant manqué de relever des griefs à l’endroit des nouveaux cadres fraîchement débarqués. "Les cadres sont plus obnubilés à penser à leur carrière au sein de l’entreprise qu’à un engagement syndical. Dès leur arrivée, ils vont directement aux avantages. C’est pourquoi, ils nourrissent une certaine réticence à épouser les contours des revendications syndicales", fait remarquer Madou Kâne. Selon lui, cette situation est due à la stratégie de découragement menée par la direction générale de la Sonatel. "Un certain climat de découragement et de désyndicalisation des cadres de l’entreprise est installé par la direction générale", a souligné le secrétaire général du Synes qui dénonce l’existence d’une discrimination au niveau managérial. Le Synes a également exprimé sa volonté d’arriver à une unification des centrales syndicales qui existent au sein de Sonatel. Selon Madou Kâne, il s’agira, au niveau interne, de mettre sur pied un "syndicat de branche fort". A ce titre, des démarches ont été entreprises aux côtés du Syts d’Ibrahima Konté et du Sntpt de Kabou Guèye. Le Synes compte également renforcer ce syndicat de branche fort en y associant tous les segments du secteur de la communication à savoir le Synpics, les postes et télécommunications et les Tic. Issa Niang

(Source : Wal Fadjri, 18 novembre 2005)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 825 111 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,90%)
    • 2G : 23,96%
    • 3G : 43,14%
    • 4G : 32,90%
  • 177 363 abonnés ADSL/Fibre (1,21%)
  • 134 098 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 258 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 22 706

- Taux de pénétration des services Internet : 88,74%

(ARTP, 31 décembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 228 774 abonnés
- 186.695 résidentiels (81,61%)
- 42 079 professionnels (18,39%)
- Taux de pénétration : 1,36%

(ARTP, 31 décembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 078 948 abonnés
- Taux de pénétration : 114,21%

(ARTP, 31 décembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)