twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

« Made in Sénégal » : Une plateforme digitale pour promouvoir les PME

mercredi 12 avril 2017

Le Ministère du Commerce, en partenariat avec l’OIF et le CCI (Centre du Commerce International de Genève), a procédé, hier, au lancement d’un projet de plateforme de commerce électronique sur le « Made in Sénégal ». Selon le Ministre du Commerce, Alioune Sarr, il s’agit de promouvoir les services et produits des petites et moyennes entreprises dans le commerce.

Le projet a pour objectif d’appuyer la compétitivité de 20 petites et moyennes entreprises (PME), dont 10 jeunes entrepreneurs sénégalais, en les connectant aux marchés via la plateforme « Made in Sénégal », tout en leur faisant s’approprier les techniques, outils et solutions disponibles dans cette démarche. « Ce projet permet à nos petites et moyennes entreprises d’être connectées aux marchés mondiaux, de bénéficier d’une formation à la digitalisation des produits pour le e-commerce – plateforme », a fait savoir Alioune Sarr, ajoutant qu’il rentre dans le cadre global d’appui au secteur privé défini par le Plan Sénégal Emergent (PSE). Ainsi, le ministre de noter que le e-commerce est devenu incontournable et c’est le secteur où il y a plus de capacités ouvertes pour lutter contre le chômage des jeunes. Car le e-commerce, c’est plus de 2000 milliards de dollars de PIB (Produit Intérieur brut) au niveau mondial. C’est pourquoi la question de l’innovation et de la connectivité de nos entreprises est plus que nécessaire. Pour lui, c’est le secteur où il y a le potentiel de croissance le plus élevé, même s’il dit reconnaître qu’il y a encore des efforts à faire. Cependant, en plus d’une première session qui va prendre en charge 20 PME, les organisateurs annoncent l’arrivée une seconde phase à l’issue de laquelle le Ministère du Commerce, du Secteur informel, de la Promotion des Produits locaux et de la consommation, va octroyer des licences d’exploitation pour mieux accompagner le projet. La Directrice des Divisions des marchés de l’ITC, Aïcha Agne Pouye, pour sa part, d’affirmer que ce projet tripartite est une innovation dans les solutions proposées aux clients. Il permet aussi de mutualiser la vingtaine de projets existants et qui seront accompagnées sur le plan digital à ouvrir des succursales au niveau international, ce qui est une transformation structurelle de l’économie en inclusion sociale. « Nous voulons que cette initiative puisse faire tache d’huile et s’élargir à d’autres secteurs de l’économie. Les PME sont une source inexploitée de croissance, en plus de la crise de l’emploi des jeunes qui est devenue une réalité tenace dans nos pays, d’où l’urgence de trouver des solutions adéquates pour répondre à la problématique », a fait savoir l’ancienne ministre, soulignant ainsi le caractère convergent des objectifs du gouvernement sénégalais et du CCI concernant le sous-secteur de l’e-commerce. De son côté, l’Organisation Internationale de la Francophonie a donné une contribution de 59 millions de francs CFA. Le directeur régional Mohamed Konaté s’est félicité du leadership du Sénégal et de sa constante volonté d’innover, avant de faire savoir que le « Made in Sénégal » n’est que la première étape d’une longue série de projets que va appuyer l’organisation communautaire. « Ledit projet qui concerne six (6) pays d’Afrique francophone, vise à participer à la formalisation des projets des jeunes, mais aussi à résorber le taux de chômage au Sénégal, et enfin la promotion de l’emploi en Afrique francophone », a-t-il déclaré.

Pour mémoire, le projet est la première initiative de ce genre. L’enjeu est d’encourager les entreprises sénégalaises sur le segment du commerce électronique et de booster leur présence à l’international. Ainsi, les Pme bénéficieront d’une formation à la digitalisation des produits pour le e-commerce ». Ainsi, elles pourront facilement commercer sur la plateforme « Made in Sénégal ».

Khady Thiam Coly

(source : Rewmi, 12 avril 2017)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)