twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Madagascar se dote d’une unité spéciale pour accélérer la mise en place de l’e-gouvernance

mardi 14 juin 2022

Par le passé, plusieurs acteurs intervenaient dans les projets de numérisation engagés par l’État. Une situation qui a freiné l’avancée de la stratégie nationale de transformation numérique. Aujourd’hui, plus que nécessaire pour le développement, de l’ordre a été mis dans l’action gouvernementale.

Le gouvernement de Madagascar s’est doté d’une unité spéciale dont la mission est la mise en œuvre des politiques de transformation numérique élaborées par l’État. Dénommée Unité de gestion digitale (UGD), le décret qui la crée a été adopté au cours du Conseil des ministres du mercredi 8 juin. L’UGD est un établissement public à caractère industriel et commercial placé sous la tutelle de la présidence de la République et du ministère du Développement numérique, de la Transformation digitale, des Postes et Télécommunications (MNDPT).

Selon Andry Rasoanaivo (photo, à gauche), le secrétaire général du MNDPT, l’UGD sera « le bras armé de l’État dans sa stratégie de digitalisation ». C’est elle qui se chargera de la concrétisation pratique des divers projets numériques en gestation, notamment la numérisation des services publics ; l’interopérabilité des administrations publiques, la mise en œuvre du Projet de gouvernance digitale et de gestion de l’identité malgache (Prodigy), dont l’objectif est de doter chaque Malgache d’un identifiant unique et ainsi créer un registre d’état civil numérique unique accessible par tous les services publics d’ici fin 2022.

2021 a vu Madagascar accorder une attention plus soutenue à la transformation numérique de l’État, de l’administration publique et de la société, au regard de son importance dans la reprise économique post-Covid. Plusieurs partenaires internationaux à l’instar de la Banque mondiale soutiennent financièrement les nouveaux investissements que consacre l’État à la modernisation de l’administration publique, à la lutte contre la corruption, au développement économique, à l’inclusion sociale et financière en s’appuyant sur les technologies de l’information et de la communication.

L’Unité de gestion digitale contribuera à une action stratégique et financière cohérente de l’État dans ses projets de numérisation. Elle favorisera aussi une gestion efficiente des ressources humaines spécialisées sur les différents projets de numérisation publique.

Ruben Tchounyabe

(Source : WeAreTechAfrica, 14 juin 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)