twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Madagascar : le régulateur estime que le lancement de la 5G est retardé par certains problèmes techniques

jeudi 19 janvier 2023

En juillet 2019, l’Autorité de régulation des technologies de communication a suspendu le réseau 5G commercial lancé quelques jours plus tôt par la société Telma. Cette dernière était seulement autorisée à mener des tests indoor pendant un mois.

Le lancement de la technologie mobile de cinquième génération (5G) à Madagascar devrait encore attendre. L’Autorité de régulation des technologies de communication (ARTEC) a révélé que certains problèmes techniques doivent d’abord être résolus avant que l’ultra haut débit ne soit disponible sur le marché malgache des télécommunications.

«  Suite à ces contrôles techniques, il a été remarqué que des sites présentent encore actuellement des anomalies qui se traduisent par un débordement de fréquence, provoquant des perturbations sur d’autres services. Ces problèmes techniques ne permettent pas pour le moment l’opérationnalisation définitive de la 5G  », a expliqué l’ARTEC dans un communiqué.

En décembre 2019, l’opérateur télécoms Telma a commencé les tests de la 5G à Madagascar avec le soutien technique d’Ericsson et l’autorisation de l’ARTEC. La société a même procédé quelques mois plus tard au lancement commercial de l’ultra haut débit dans certaines villes du pays avant de se faire recadrer par le régulateur. Ce dernier a déclaré ne pas avoir autorisé l’opérateur à commercialiser la 5G et que la technologie était toujours dans une phase d’expérimentation. En conséquence, le réseau 5G de Telma a été suspendu et ses équipements techniques en rapport avec cette technologie mobile ont été mis sous scellés.

L’ARTEC reste optimiste et estime que l’ultra haut débit sera «  bientôt  » opérationnel à Madagascar. A cet effet, elle prévoit notamment d’effectuer un assainissement et un arrangement des bandes de fréquences afin d’assurer une attribution définitive des fréquences 5G dans des conditions optimales.

Le lancement de la 5G devrait faciliter l’utilisation de nouvelles applications telles que les domiciles et bâtiments intelligents, les villes intelligentes, la vidéo 3D, les services médicaux à distance, la réalité virtuelle et la réalité augmentée, ainsi que les communications massives de machine à machine pour les systèmes d’automatisation industrielle. Ce qui permettra d’accélérer la transformation numérique.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 19 janvier 2023)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 649 296 abonnés Internet

  • 16 127 680 abonnés 2G+3G+4G (96,87%)
    • 2G : 16,79%
    • 3G : 29,09%
    • 4G : 54,12%
  • 229 722 abonnés ADSL/Fibre (1,39%)
  • 290 750 clés et box Internet (1,74%)
  • 1444 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,39%
  • Internet mobile : 98,61%

- Liaisons louées : 4 433

- Taux de pénétration des services Internet : 99,03%

(ARTP, 30 septembre 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 279 856 abonnés
- 239 481 résidentiels (85,57%)
- 40 375 professionnels (14,43%)
- Taux de pénétration : 1,62%

(ARTP, 30 septembre 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 607 679 abonnés
- Taux de pénétration : 119,79%

(ARTP, 30 septembre 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik