twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Madagascar : Bouclage du projet de modernisation des réseaux de télécommunications

vendredi 19 août 2022

Le Conseil des ministres tenu ce mercredi 17 août a approuvé la communication du ministère en charge du Développement numérique et des Télécommunications relative à l’achèvement du projet de Modernisation des Réseaux de Télécommunications de Madagascar (MRTM).

SELON les responsables, le projet qui toucha à sa fin consiste à fournir un support technologique autonome, performant et sécurisé pour renforcer l’inclusion numérique dans le secteur de l’Administration publique, en vue d’une bonne gouvernance et d’une redevabilité accrue envers les citoyens. Plus concrètement, il s’agit de mettre en place de nouvelles infrastructures de télécommunications incluant un centre de gestion de données, une liaison par fibre optique, des dispositifs de visioconférence, des drones et des caméras de surveillance et des talkiewalkies sécurisés 4G pour les forces de défense et de sécurité.

Toujours dans le cadre de la mise en œuvre du projet, une série de formations s’est tenue jusqu’en mai dernier à Antananarivo. Tahina Razafindramalo, ministre du Développement numérique, de la transformation Digitale, des Postes et des Télécommunications, lors du lancement de ces formations, a souligné que le but est de permettre l’effectivité de l’e-gouvernance, la modernisation les services publics, de dynamiser l’économie numérique et de diminuer le coût de télécommunication interne au niveau de la machine administrative.

Pour le ministre du MNDPT, le capital humain est primordial pour le fonctionnement et la pérennisation du projet d’où l’importance de ces formations dispensée par le partenaire technique Huawei. Ces sessions de formation ont rassemblé une cinquantaine de participants provenant de tous les ministères travaillant avec le MNDPT. Quelques semaines auparavant, le ministère a signé un protocole d’accord avec la Mairie d’Antananarivo, Naina Andriantsitohaina, pour l’installation des d’infrastructures liés au projet.

On sait en outre que ce chantier confié à Huawei, qui a vu son lancement effectif en 2020, a prévu une enveloppe de 47,2 millions USD financée par Exim Bank of China. " La modernisation de l’administration publique malgache sera réalisée par la société Huawei sur un financement d’Exim Bank of China d’une valeur de 179,5 milliards d’ariary. Elle consistera à la mise à disposition de l’administration publique d’un réseau moderne par fibre optique et LTE doté d’infrastructures sécurisées. De nouvelles technologies seront déployées et mises au service de l’administration publique ", a-t-on indiqué à l’occasion de la mise en orbite du projet.

Plusieurs objectifs visés

Rappelons également qu’en décembre 2019, lors de la signature entre la République de Madagascar, représentée par le Premier ministre Christian Ntsay, et la République populaire de Chine, représentée par son ambassadrice, Yang Xiaorong, de l’accord du projet au siège du ministère des Affaires étrangères à Anosy, il a été indiqué que pour s’arrimer aux objectifs d’émergence du pays, l’administration malgache avait grandement besoin de services publics digitalisés à travers un système qui tient compte des contraintes budgétaires.

Le Premier ministre Christian Ntsay qui a aussi déclaré que le gouvernement a désormais " un outil qui contribuera à la sécurisation de la ville d’Antananarivo, le tout dans une optique d’amélioration du climat des investissements, visant entre autres le développement à travers des investissements socioéconomiques et à caractère environnemental, afin que les efforts consentis dans une telle réforme aboutissent à de réelles transformations au niveau de la ville, voire pour tout Madagascar ".

Pour éclairer davantage l’opinion sur les tenants et aboutissants de cette initiative, le MPTDN a noté, pour sa par t, que le projet de modernisation du réseau télécoms de l’Etat visait plusieurs objectifs, notamment l’efficacité de l’administration avec la mise en place de réseaux inter-ministères de communication et d’un réseau mobile sécurisé, la facilitation des échanges de données inter-départements en limitant les risques liées aux cyberattaques, l’optimisation des dépenses publiques sur les communications, le renforcement de la sécurité publique, l’amélioration de la gestion du trafic télécoms urbain et la promotion de la culture numérique de l’administration.

Enfin, le communiqué qui a suivi le Conseil des ministres a tenu à préciser que le projet ne concerne pas seulement Antananarivo mais s’ensemble du pays. Il a ainsi été mis en exergue l’initiative de mise en place d’un data center national qui collectera et gèrera l’ensemble des données de l’administration à travers tout le territoire. L’installation de 1100 caméras sur 300 sites a aussi été rapportée ainsi que la mise en place de " command centers " pilotés par la Police Nationale.

(Source : L’Express de Magasacar, 19 août 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik