twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Lutte contre la cybercriminalité : Des Nigérians, as du « Scam149 », neutralisés

mercredi 4 juillet 2012

Une affaire qui a mobilisé tous les services de police et nécessité presque 6 mois d’investigations vient d’être bouclée par la Division des investigations criminelles (Dic), informent nos confrères de Libération. La Police judiciaire (Pj), chapeautée par la redoutée commissaire Anna Sémou Faye, a déféré, ce mardi 3 juillet, 4 ressortissants nigérians. A travers des techniques de haute escroquerie, ces 4 gus ont réussi à soutirer 180.000 euros (118 millions de F cfa) à un ressortissant allemand, un autre du Paraguay et un 3ème vivant au Pérou. Ces as de l’informatique sont d’abord entrés en contact avec l’Allemand, gérant d’un Ong caritative. Avec des faux papiers et de faux profils, les escrocs lui font croire qu’ils sont des réfugies désirant s’installer en Allemagne. Les documents que les mis en cause envoient à leur " bienfaiteur " sont si convaincants que le gars leur vire 80.000 euros pour des frais. Le pauvre Allemand se rendra compte plus tard qu’il venait d’être victime du « Scam149 », la fameuse escroquerie nigériane. Ce coup passé, les escrocs ciblent cette fois-ci un Péruvien qui compte investir au Sénégal. A travers des sociétés fictives avec sites internet et tout, les escrocs le font mordre à l’hameçon. Les échanges débutent et le gars leur fournit ses numéros de comptes bancaires. Par on ne sait quelle astuce informatique, les escrocs pénètrent dans son compte et le vident de 100.000 euros. Ils recommencent la même chose avec un ressortissant du Paraguay, mais ils n’auront pas le temps de « boucler » l’opération. La Dic, qui avait saisi toutes les forces de police aux fins d’identification des mis en causes et mobilisé plusieurs ressources, passe à l’action. Et c’est ainsi qu’un premier membre de la bande tombe à Diamalaye, où il logeait dans un somptueux appartement, en face de la mer. Ensuite, un second est « intercepté » à l’unité 15 des Parcelles, alors que les 2 autres sont ferrés à Hann Maristes.

(Source : Seneweb, 4 juillet 2012)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)