twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Lutte contre l’excision : appel à la sensibilisation par les nouvelles technologies

mardi 29 janvier 2008

Un atelier national sur ’’l’utilisation citoyenne des techniques de l’information et de la communication’’ pour lutter contre l’excision par le biais des sms et internet s’est achevé lundi à Tambacounda par un appel à la sensibilisation des jeunes.

En ouvrant l’atelier axé sur le thème ’’les jeunes proposent’’, Saër Ndao, adjoint au gouverneur chargé du développement, a encouragé ’’une utilisation citoyenne’’ des TIC tout en demandant aux jeunes de comprendre la pratique de l’excision et de la combattre ’’par la persuasion, la promotion d’un changement de mentalités et non une lutte stérile’’.

M. Ndao a invité les jeunes à saisir cette opportunité pour sensibiliser leurs pairs disséminés dans toutes les localités de la région orientale.

La rencontre de trois jours a regroupé les élèves des collèges de Moriba Diakité, Gouye, du Lycée Mame Cheikh Mbaye et des représentants d’associations a permis de faire le point sur les recherches de terrain, d’étude qualitative effectuée avec les jeunes et certaines associations, a déclaré Cabral Jacqueline Ndione, consultante en management de projet à Enda Tiers Monde.

L’occasion a été mise à profit pour passer en revue les actions menées qui ont consisté en une analyse documentaire faite en ligne, une enquête institutionnelle au niveau de certaines ONG et institutions du pays, avec le ministère de la Jeunesse qui a présenté un programme de formation des jeunes en informatique.

Il y a aussi eu le forum électronique qui avait une dizaine de thématiques dont un des thèmes a été introduit par les jeunes du Burkina Faso, du Mali et du Sénégal avec l’implication des responsables des TIC et Mutilations génitales féminines(MGF) de chaque pays.

Les participants à la rencontre ont fait la synthèse pour la mettre en ligne comme message introductif a déclaré Jacqueline Ndione Cabral.

Selon elle, l’atelier a permis de valider tout ce travail avec les jeunes qui ont pris l’engagement de sensibiliser leurs pairs en leur envoyant un SMS ’’stop sida’’, ’’MGF’’ (mutilations génitales féminines), des slogans qui seront diffusés en wolof, français, pulaar et mandingue.

Mme Cabral a souligné que les jeunes vont aussi développer d’autres stratégies comme les causeries, les thés-débats, les podiums.

Les jeunes envisagent de généraliser cette action au niveau d’autres établissements et jusqu’aux villages les plus reculés où se pratique l’excision afin d’avoir l’impact recherché pour permettre d’arrêter la pratique.

(Source : APS, 29 janvier 2008)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)