twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Louga, Saint-Louis et Matam : Une formation sur l’envoi de Sms pour améliorer la qualité des enseignements

jeudi 21 février 2013

Des inspecteurs de l’enseignement, des directeurs d’écoles et des représentants des inspections d’Académie des régions de Louga, Saint-Louis et Matam ont pris part à un atelier centré sur la collecte de données et leur transmission par le canal des téléphones portables.

Dans le cadre de l’amélioration de la qualité des enseignements/apprentissages, une session de formation des formateurs a regroupé, hier, à Saint-louis, une quarantaine d’inspecteurs de l’enseignement, de directeurs d’écoles et de représentants des inspections d’Académie des régions de Louga, Saint-Louis et Matam.

L’objectif de cet atelier, selon l’Inspecteur d’Académie de Saint-Louis, Ndar Fall, consiste à renforcer la capacité des acteurs de l’éducation dans la collecte de données et leur transmission par le canal des téléphones portables. Ceci a permis aux participants de savoir comment envoyer correctement à leurs supérieurs hiérarchiques des messages Sms sur les statistiques des écoles.

Cet atelier a été animé par le concepteur de ce logiciel, M. David Mckafee, un américain basé à Madagascar et directeur général de l’Ong Human Network International (Hni), des représentants de l’Usaid et du ministère de l’Education. Ndar Fall a mis en exergue l’intérêt particulier que le ministre de l’Education accorde à l’utilisation du téléphone portable, outil simple et convivial pour une gestion de proximité. Il a invité les formateurs à adopter un plan d’actions visant à couvrir la totalité des écoles des trois régions de l’axe Nord.

Ainsi, les stagiaires ont planché, durant toute la journée, afin de s’approprier l’application pour une utilisation immédiate de la gestion des résultats des premiers tests du Partenariat pour l’amélioration de la lecture et des mathématiques à l’élémentaire (Palm). A l’unanimité, les participants ont salué la pertinence de la démarche très adaptée au réseau scolaire disséminé dans les zones les plus reculées où le téléphone portable est le seul outil permettant un contact avec la hiérarchie. La feuille de route adoptée à la fin des travaux comporte une phase de démultiplication entre collègues, avant la formation en cascades des directeurs d’écoles.

Mbagnick Kharachi Diagne

(Source : Le Soleil, 21 février 2013)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)