twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Libéralisation imminente du téléphone : La Sonatel se veut sereine

mardi 4 mai 2004

Les dirigeants de la Sonatel, rassemblés pour présenter à la presse les résultats de leur exercice financier écoulé, se sont déclarés sereins face à la prochaine libéralisation du téléphone fixe au Sénégal, ou à l’arrivée d’un autre opérateur sur la téléphonie mobile. L’un des cadres a justifié cette attitude de la société en assurant que « ceux qui s’attendent à voir, dès le 10 juillet 2004, un, deux, trois ou quatre opérateurs nouveaux venir s’intégrer sur le réseau mobile, se trompent. Je peux vous assurer qu’à la mi-juillet, il ne se passera absolument rien. La situation sera exactement la même ». Cela, du fait qu’à ce jour aucune réglementation n’a été publiée pour fixer le cadre légal de cette libéralisation. Car, comme tout le monde le dit, « un investisseur potentiel a besoin de savoir quelles sont les règles du jeu, de connaître quelles sont les parts du marché qui sont ouverts à la concurrence, et sous quelles conditions. Or, à ce jour, personne n’a encore publié les conditions de la libéralisation ».

Les collaborateurs du directeur général Cheikh Tidiane Mbaye ont par ailleurs exprimé leur parfaite préparation face aux différentes évolutions de la situation dans le secteur des télécoms. Ils ont rappelé que depuis 5 ans, la Sonatel fait des efforts constants en investissements, parce que, selon le Dg de la structure, « notre secteur évolue à une vitesse fantastique, les équipements évoluent rapidement ». Ces derniers se miniaturisent de plus en plus, et deviennent de moins en moins chers. Il n’en reste pas moins qu’un opérateur traditionnel de la taille de la Sonatel qui, en 30 ans, a investi environ 300 milliards de francs Cfa dans ce domaine, a encore besoin d’amortir certains de ses appareils, qui ne sont pas totalement obsolètes. Il a également besoin de savoir comment vont se fixer les nouvelles règles du jeu. Pour pouvoir relever le défi fixé par le directeur Cheikh Tidiane Mbaye : « Que malgré la libéralisation, nous gardions toujours notre première place, même si, naturellement, nous devons perdre des parts de marché », du fait de cette ouverture.

Déjà, pour prendre de l’avance sur la concurrence, la Sonatel a déjà amorcé des baisses de tarifs sur nombre de ses produits. Ces réductions de prix qui vont parfois jusqu’à la moitié des tarifs actuellement en application, touchent tous les services de la Sonatel, de la téléphonie fixe à l’Internet, en passant par le mobile. Mais il y a surtout, comme nous l’annoncions déjà depuis quelque temps sur cette même page, que la compagnie de téléphone veut accentuer la desserte des zones rurales du pays. Le plan de cette année prévoit le raccordement de près de 400 nouveaux villages.

Toutes ces activités sont le signe d’une compagnie en bonne santé financière. Le bilan présenté par le Dg de la société fait état d’un « chiffre d’affaires consolidé en 2003 », de 195,621 milliards de francs Cfa. Ce qui constitue une hausse de 20% par rapport à 2002. La filiale malienne de la Sonatel, la compagnie Ikatel, a contribué à hauteur de 47,6% à ce succès. Le résultat d’exploitation également est en hausse de 22,7% et la compagnie est fortement bénéficiaire, avec 56,142 milliards de francs Cfa.

Mohamed GUEYE

(Source : Le Quotidien 4 mai 2004)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik