twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les ministres de l’information ambitionnent de transformer la fracture numérique en une chance numérique

lundi 13 octobre 2003

Les ministres de l’Information ont émis le souhait de transformer ’’la fracture numérique’’ en ’’chance numérique’’, indique un communiqué reçu lundi à l’APS.

Les ministres de l’Information ont émis ce souhait à l’issue de la table ronde organisée du 9 au 10 octobre dernier à Paris dans le cadre des préparatifs du Sommet mondial sur la société de l’information.

’’Nous sommes profondément préoccupés des inégalités croissantes en matière de développement des infrastructures ainsi que l’accès et l’utilisation des technologies. Notre but est de transformer ce qui était fracture en chance numérique grâce à la solidarité numérique’’, souligne la même source.

Ce document, rappelle-t-on, a sanctionné les travaux de la table ronde ministérielle organisée à cet effet et intitulé ’’Vers les sociétés de savoir’’.

L’amélioration de la qualité de vie des citoyens et la vitalité économique des sociétés ne peuvent se réaliser que dans une communauté équitable et pacifique c’est à dire des ’’sociétés du savoir’’, indique-t-on.

Ces sociétés du savoir, peuvent mener à la ’’capacité d’identifier, de produire, de diffuser et d’utiliser l’information en vue de créer et d’appliquer les connaissances nécessaires au développement humain’’, signale le texte, ajoutant cependant que l’instauration de ces sociétés du savoir ne peuvent aboutir sans qu’il y ait la construction des Technologies de l’information et de la communication.

Elles (les sociétés de savoir) nécessitent également le respect des droits de l’homme, de la vie privée, de la dignité humaine mais aussi un engagement en faveur des principes de la démocratie, de la transparence, de la responsabilité et de la bonne gouvernance.

Par ailleurs, leur installation doit s’accompagner de la promotion de principes tels que la liberté d’expression, l’accès universel à l’information et à la connaissance, le respect de la dignité humaine et des valeurs éthiques, de la diversité culturelle, linguistique et enfin, l’accès à tous à une éducation de qualité.

En outre, l’ouverture et le dialogue, la sagesse, la communication et la coopération, la compréhension et le respect des autres cultures sont des ’’conditions sine qua non’’ à l’édification de ces sociétés de même que l’accès à l’éducation considéré comme ’’instrument permettant de lutter contre la marginalisation, la pauvreté et l’exclusion’’.

(Source : APS 13 octobre 2003)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)