twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les experts africains examinent l’avenir économique du secteur

mercredi 19 février 2014

Réunis à l’occasion du forum régional de l’Union internationale des télécommunications (UIT), dont les travaux ont été lancés le 18 février à Brazzaville, les experts venus de plusieurs pays de la région, vont développer les problématiques africaines des télécommunications, qui intègrent les aspects économiques et financiers ainsi que ceux liés à l’innovation.

Plus de 70 techniciens venus d’une vingtaine de pays africains, prennent part à ce forum régional, co-organisé par l’UIT et l’Agence de régulation des postes et communications électroniques (ARPCE), sous le thème « Les aspects économiques et financiers des télécommunications/TIC pour l’Afrique ». En effet, jusqu’au 21 février prochain, les participants vont développer, à partir du thème central, de nombreux sous-thèmes qui leur permettront d’aborder avec sérénité, la principale problématique liée aux questions économiques et financières touchant aux technologies innovantes.

Ils plancheront aussi sur la manière d’appréhender davantage les bonnes pratiques liées à la tarification de l’Internet, mises en place sous d’autres cieux et qui par la suite, ont donné des résultats probants. Animés par des experts de renommée internationale, ces exposés portent notamment sur : l’impact du développement de l’Internet et des OTT ; le câble sous-marin : organisation et fonctionnement d’un consortium, accord de maintenance d’un système ; la tarification des interconnexions IP ; les coûts et politiques tarifaires dans la région. Dans le cadre de ces exposés, les participants débattront aussi de la mise en œuvre et de la gestion des points d’échange Internet (IXP), et de la régulation des prix des services dégroupés (large bande fixe et mobile).

Le but des assises est d’envisager des solutions visant l’accessibilité à tous aux services Internet à moindre coût en Afrique, ainsi que la mise en place de prix orientés coûts, facteurs déterminants de l’équilibre entre l’offre et la demande pour les services Internet sur le continent.

Ouvrant les travaux, le ministre des Postes et Télécommunications, Thierry Lézin Moungalla, qui s’est réjoui de la tenue de ces assises à Brazzaville, souhaite que cette réunion produise rapidement des effets. « Nous voulons que cette réunion soit un premier départ qui nous permettra, j’en suis sûr, d’aboutir à la mise sur pied d’un cadre de concertation inclusif qui nous conduira vers l’atteinte de cet objectif majeur. La mise en place de ces instruments doit nous donner accès à un plan tarifaire qui puisse satisfaire les populations », a-t-il souligné.

Dans son mot de circonstance, le directeur général de l’ARPCE, Yves Castanou, a également exprimé son satisfecit quant à l’organisation de cette cérémonie à Brazzaville.

Firmin Oyé

(Source : Les Dépêches de Brazzaville, 18 février 2014)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)