twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les capacités des femmes dans les TIC sont mal utilisées, selon un officiel

mercredi 18 juin 2014

Les capacités des femmes dans les technologies de l’information et de la communication (TIC) sont mal utilisées, estime Mamadou Dramé, le directeur de cabinet du ministre de la Communication et de l’Economie numérique.

"Les femmes ont, dans les technologies de l’information et de la communication, des possibilités et des capacités qui sont mal exploitées et mal connues", a signalé M. Dramé lors de la finale du concours "Jiggen Ci TIC", mercredi à Dakar.

"Quelquefois, les actions des femmes sont presque discrètes, et il est important que ses actions puissent être mises en avant", a-t-il ajouté.

Le ministère de la Communication et de l’Economie numérique organise le concours "Jiggen Ci TIC" dans le but, dit-il, de mieux impliquer les femmes dans les TIC.

"Nous sommes surpris de voir combien ce concours a suscité de l’engouement, avec 67 candidates, qui ont présenté des projets et des applications sur les TIC. Cela prouve surtout que les femmes ont leur place dans le numérique et les TIC", a souligné Mamadou Dramé.

Dix lauréates seront primées après la finale du concours, qui s’est déroulée dans l’amphithéâtre de l’Institut supérieur de management. Elles bénéficieront d’un encadrement censé les aider à se perfectionner dans les TIC, selon une source proche du ministère.

"L’objectif visé est de montrer que les femmes étaient capables de faire des choses, parce que les projets présentés par des femmes ou des équipes de femmes montrent qu’elles ont atteint un niveau d’instruction suffisamment élevé et un niveau de maîtrise des contenus et du savoir-faire, en ce qui concerne les TIC", a expliqué M. Dramé.

Seynabou Cissé, une étudiante en deuxième année, à l’Ecole supérieure de technologie et de management, est l’une des lauréates.

Elle a présenté le projet "Santé Jigeen gni", qui consiste à "sensibiliser les femmes sur les maladies mortelles par le biais des nouvelles technologies de l’Information et de la communication".

(Source : APS, 18 juin 2014)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)