twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les Sonatéliens vont descendre dans la rue vendredi

mercredi 14 juillet 2010

Après avoir subis plus de deux tours d’horloge d’interrogations la syndicaliste Ndèye Founa Niang a été relâchée hier par les limiers de la brigade de la Division des Investigations Criminelles. Mais la bataille est loin d’être terminée. En effet, l’intersyndicale de la Sonatel a décidé de sortir dans la rue pour dire non au décret qui donne à la société Global Voice le droit de contrôler et de superviser les appels entrants internationaux.

Hier, la syndicaliste Ndeye Founa Niang a été entendue pendant plus de deux tours d’horloge à la division des investigations criminelles. Il lui est reproché d’avoir tenu des propos déplacés à l’endroit du Chef de l’Etat, Abdoulaye Wade ce qui lui a valu sa convocation à la Dic. Les camarades de Ndèye Founa Niang selon le porte-parole de l’intersyndicale, Mamadou Aidara Diop, envisagent d’organiser une marche vendredi prochain à Dakar et dans les autres régions. A travers ce mouvement, la Sonatel entend protester contre la mise en œuvre par l’ARTP d’un décret qui donne à la société Global Voice le droit de contrôler et de superviser les appels entrants internationaux.

Pour le porte parole, la bataille n’est pas encore finie et tant que l’Etat ne renoncera pas à ce projet, ils ne vont pas baisser les bras. Mamadou Aidara Diop a expliqué hier que dans plusieurs agences de Sonatel à Dakar et dans les régions, les travailleurs ont observé un arrêt de travail en attendant l’issue de l’interrogatoire de Ndèye Founa Niang. Ils ont aussi organisé une assemblée générale et des sit in pour soutenir leur collègue. S’agissant de la marche prévue le vendredi, Mamadou Aidara Diop a précisé qu’ils ont déjà déposé une demande d’autorisation à la préfecture et pense qu’il n’ y a pas de raison de refuser cette autorisation qui relève de l’exercice d’un droit naturel. Le responsable syndical, Mamadou Aidara Diop a révélé que le président de la République avait souhaité les recevoir samedi dernier. Mais que cela n’a pas pu se faire pour des raisons de coordination.

C’est aussi sans succès que l’audience prévue avec le Premier Ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye, n’a pu avoir lieu. Le porte parole du syndicat de la Sonatel ne renonce pas pour autant et dit que son organisation reste à l’écoute et attend cette rencontre pour expliquer au Chef du Gouvernement les inconvénients de la venue de la société Global Voice. Le porte parole a en outre soutenu que la Sonatel veut une large concertation entre acteurs concernés afin de trouver une formule qui ne fragilise pas le secteur mais le renforce.

Rappelons que depuis la venue annoncée sur le marché sénégalais du prestataire privé Global Voice Group, les travailleurs de la Sonatel continuent toujours de faire part de leur opposition. Toutes les formes de luttes ont été utilisées pour amener les autorités à revenir sur leur décision de contracter avec cet opérateur. Ils estiment que « l’arrivée de cet opérateur va constituer une menace pour la sécurité nationale. Pire, la Société nationale des télécommunications (Sonatel) va y perdre, selon eux, 50% de ses bénéfices provenant pour l’essentiel du trafic international sans compter la pérennité de la Sonatel qui risque d’être mise en danger et partant l’emploi des travailleurs..

(Source : African Global News, 14 juillet 2010)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)