twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les Seychelles préparent une seconde connexion à un câble sous-marin de fibre optique

mercredi 16 mai 2018

Le gouvernement de la République des Seychelles et les opérateurs de téléphonie mobile Airtel et Cable and Wireless Seychelles (CWS), à travers la société Seychelles Cable Systems Company Ltd (SCSCL), ont décidé d’investir dans une seconde connexion du pays à un câble sous-marin de fibre optique.

D’après Benjamin Choppy, le secrétaire principal du Département des technologies de l’information et de la communication, par ailleurs président de SCSCL, l’investissement dans cette nouvelle connexion sous-marine n’a pas uniquement un intérêt financier, mais souverain également.

A travers cette nouvelle connexion, le gouvernement voudrait en effet garantir la continuité des services de télécommunications en cas d’incident sur le seul câble auquel le pays est connecté, le Seychelles East Africa System (SEAS).

Selon Benjamin Choppy, le SEAS prend en charge plus de 90% du trafic Internet du pays. Le reste est géré par satellite. En cas d’incident, le président de SCSCL indique qu’il est impossible de réattribuer immédiatement au satellite le volume de trafic que gérait le câble sous-marin. Conséquence, de nombreux secteurs verront leurs activités entravées et perdront des revenus.

L’inconvénient qu’il y a à dépendre d’un seul câble sous-marin de fibre optique, les Seychelles l’ont d’ailleurs expérimenté. En 2012, une coupure de l’infrastructure télécoms en haute mer a nécessité près d’un mois pour mobiliser des techniciens et effectuer les réparations. Le pays en a beaucoup souffert.

La mise en œuvre de la nouvelle connexion à la fibre optique sous-marine, le gouvernement voudrait la réaliser à la fin de l’année 2019.

(Source : Agence Ecofin, 16 mai 2018)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)