twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Les Comores privés de l’accès à Internet haut débit depuis plus de 24h

jeudi 17 novembre 2016

Depuis le 15 novembre 2016, les Comoriens n’ont plus accès à l’Internet haut débit, que ce soit sur mobile, fixe ou même Wifi. Cette situation est la résultante d’une guerre froide que se livrent l’opérateur historique Comores Telecom et son nouveau concurrent Telma, depuis quelques semaines. Chacun rejette sur l’autre la situation que traverse actuellement le pays.

D’après Comores Telecom, c’est Telma qui « sème la zizanie » sur le marché télécoms comorien. Au cours d’une conférence de presse, organisée la semaine dernière, le directeur général de l’opérateur historique, Oumara Mgomri, affirmait que Telma menaçait le gouvernement, depuis déjà plusieurs jours, d’un isolement des Comores en matière des télécommunications si sa demande d’ouverture, à partir de Moroni, d’une capacité sur le système de câble sous-marin EASSy auquel est connecté le pays, n’était pas satisfaite avant le 15 novembre 2016.

Pour le patron de Comores Telecom, les consommateurs sont au cœur d’un chantage de Telma, actionnaire au sein du consortium EASSy qui n’a encore pourtant déployé aucun réseau qui démontre le démarrage imminent de ses activités dans le pays.

D’après la radio RFI, c’est plutôt Comores Telecom qui a interrompu la connexion du pays au câble sous-marin de fibre optique pour retarder, au maximum, l’entrée de son concurrent malgache sur le marché télécoms national. Son objectif étant de conserver le monopole sur le marché comorien.

Actuellement, aux Comores, plusieurs entreprises sont privées de contact avec leurs partenaires à l’extérieur, les activités des FAI et cybercafés sont en berne, les services de transfert d’argent sont bloqués, seules les communications voix et SMS fonctionnent.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 17 novembre 2016)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)