twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le régulateur télécoms tunisien signe un protocole d’accord avec son homologue américain pour développer le secteur

mercredi 11 janvier 2023

Alors que la transformation numérique s’accélère, la Tunisie veut accélérer le développement de son secteur télécoms. Le pays d’Afrique du Nord voit dans les Etats-Unis un allié de taille pour atteindre cet objectif.

L’Instance nationale des télécommunications de Tunisie (INTT) a annoncé, le mardi 10 novembre, avoir signé un protocole d’accord avec la Federal Communications Commission (FCC), le régulateur des télécoms des Etats-Unis d’Amérique. Les deux institutions s’engagent à collaborer pour développer le secteur télécoms de leurs pays respectifs.

L’INTT et la FCC entendent collaborer dans des domaines d’intérêt mutuel, afin d’encourager la coopération et de partager leur expertise technique et politique ainsi que les meilleures pratiques, par le biais de réunions bilatérales, de séminaires, de formations et d’ateliers. Cette collaboration portera notamment sur les questions de politique des télécommunications ; les tendances émergentes, notamment la 5G et la 6G  ; la connectivité rurale et le déploiement des infrastructures à large bande  ; la protection des consommateurs, plaintes, sensibilisation et résolution des litiges  ; les communications d’urgence.

Ce partenariat s’avère stratégique au regard «  du rôle important que les organismes de réglementation jouent dans la promotion d’une réglementation efficace dans un marché concurrentiel en évolution rapide  ». Il intervient dans un contexte où le secteur des télécommunications est en pleine mutation, notamment en raison de l’accélération de la transformation numérique et l’émergence de nouveaux modes de consommation numérique. La Tunisie prépare actuellement le déploiement de la 5G, entre autres initiatives.

La collaboration entre l’INTT et la FCC devrait notamment permettre aux deux régulateurs de mieux réguler leur marché télécoms respectif et de résoudre plus facilement les défis auxquels ils sont confrontés. Cela permettra de garantir aux opérateurs télécoms de saines conditions d’opérations afin qu’ils puissent, à leur tour, fournir une bonne qualité de service aux consommateurs.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 11 janvier 2023)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 649 296 abonnés Internet

  • 16 127 680 abonnés 2G+3G+4G (96,87%)
    • 2G : 16,79%
    • 3G : 29,09%
    • 4G : 54,12%
  • 229 722 abonnés ADSL/Fibre (1,39%)
  • 290 750 clés et box Internet (1,74%)
  • 1444 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,39%
  • Internet mobile : 98,61%

- Liaisons louées : 4 433

- Taux de pénétration des services Internet : 99,03%

(ARTP, 30 septembre 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 279 856 abonnés
- 239 481 résidentiels (85,57%)
- 40 375 professionnels (14,43%)
- Taux de pénétration : 1,62%

(ARTP, 30 septembre 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 607 679 abonnés
- Taux de pénétration : 119,79%

(ARTP, 30 septembre 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik