twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le numérique, un axe prioritaire de la stratégie de coopération 2020-2030 de l’Estonie en Afrique

lundi 15 février 2021

Les pays d’Afrique ont compris l’intérêt du numérique durant la crise de Covid-19. Plusieurs ont d’ailleurs pris l’engagement d’accélérer leur transformation dès 2021. Une aubaine pour l’Estonie, l’un des champions mondiaux du numérique, qui veut renforcer ses relations avec le continent.

L’Estonie veut faire du numérique l’un des axes importants de ses relations internationales avec l’Afrique au cours des prochaines années. C’est ce qui ressort de la rencontre virtuelle organisée la semaine dernière par le ministère estonien des Affaires étrangères du petit pays européen, pour présenter sa stratégie de coopération 2020-2030 avec le continent. La présidente de la République, Kersti Kaljulaid, y a d’ailleurs pris part. Elle qui a souvent profité de ses voyages en Afrique pour vanter l’expertise technologique de l’Estonie.

Selon Jonatan Vseviov, le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, « la taille du continent africain et la diversité des Etats exigent une approche bien pensée et globale de l’Estonie. En tant que petit Etat, la clé du succès de l’Estonie est l’innovation et l’ouverture à la coopération. Cette stratégie crée une bonne base de coopération avec les Etats africains dans divers domaines ; et le plus grand atout de l’Estonie est de soutenir les partenaires de coopération pour la transition numérique et verte ».

La Covid-19 a permis à plusieurs Etats africains de se rendre compte de la réalité quant à leur préparation numérique. Que ce soit en matière de développement de l’infrastructure télécoms, de dématérialisation des services, d’innovation, de développement des compétences TIC, nombreux sont ceux qui ont déchanté. Aujourd’hui, ils sont à nouveau mobilisés pour combler l’écart numérique avec les pays développés.

Pour l’Estonie, ce sursaut d’engagement des pays africains est une opportunité pour devenir un partenaire de choix sur la scène internationale. Si la Chine s’est imposée au fil des ans sur le marché des équipements technologiques, l’Estonie peut toujours faire valoir son expertise dans la mise en œuvre de la gouvernance numérique et des nombreux atouts qu’elle renferme.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 15 février 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)