twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le mobile money africain réuni les grands opérateurs télécoms

vendredi 2 mai 2014

Nous ne le dirons jamais assez, le mobile money connait un franc succès en Afrique. Ce système de transactions monétaires est une solution très prisée dans un continent qui connait encore, un taux de bancarisation faible (11% en moyenne dans l’Afrique Sub-saharienne).

Afin d’élargir l’inclusion financière à travers l’Afrique et le Moyen-Orient, neuf opérateurs pionniers dans la région envisagent d’accélérer l’interopérabilité des fonds mobiles. Il s’agit de Bharti Airtel, Etisalat Group, Millicom, MTN Group, Ooredoo Groupe, Orange, STC Group, Vodafone Group et Zain Group.

Réunies, ces compagnies de télécommunications représentent près de 582 millions de connexions mobiles dans 48 pays en Afrique et au Moyen-Orient. Ce programme Mobile Money Interoperability (MMI) de l’association GSMA, est un plan mondial incluant des opérateurs de réseaux mobiles d’autres régions. L’interopérabilité des réseaux de transfert d’argent via mobile de ces opérateurs majeurs obéira à des préalables. Il se fera à travers l’identification et le partage des meilleurs procédés, l’élaboration de guides de conduite de procédures et enfin déterminer les notes de performances et les supports de réglementation.

Anne Bouverot, Directrice générale de GSMA, déclare : « Nous avons observé les avantages importants de l’inclusion financière mobile dans les pays en développement, les opérateurs reconnaissent que, à travers la collaboration, il existe des opportunités pour étendre cette inclusion encore plus loin ».

Des investigations de la GSMA ont démontré que le nombre d’utilisateurs actifs des services de paiement mobile croit très rapidement, avec des chiffres élevés, plus de 61 millions de comptes actifs depuis 2013.

Alioune Sokhna

(Source : Afrique ITnews, 2 mai 2014)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)