twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le marché des appels entrants à Global Voice

jeudi 25 août 2011

Cette compagnie fait débat, rien qu’à l’évocation de son nom sur la question de la taxation des appels internationaux entrants au Sénégal. Les syndicalistes de la Sonatel font un tir de barrage, s’engageant dans la bataille d’opinion et entretenant des positions presque inconciliables avec l’Etat du Sénégal. Pendant que le Sénégal traine les pieds, d’autres pays africains comme la Mauritanie, le Ghana, la Guinée Conakry sont, quant à eux, à l’ère de la taxation des appels entrants. Par appels d’offres en bonne et due forme, ces pays « recrutent » Global Voice Groupe (GVG) pour la gestion et le contrôle des communications passées hors de leurs frontières à destination de la clientèle locale.

En Mauritanie, la désignation de GVG s’est faite au terme d’un processus de passation ouvert. Le cahier des charges fourni par les autorités de ce pays frontalier du Sénégal a défini deux conditions axées sur les aspects technique et financier. Des cinq sociétés ayant soumissionné, Global Voice Groupe a été choisie après le dépouillement fait par la commission des marchés. GVG a rempli toutes les conditions sur le plans technique et financier, avec un score de plus 90%. La Société française NSOFT s’est classée deuxième avec moins de 60%.

C’est dire que la compagnie Global Voice a des ressources à faire valoir sur la plateforme mondiale des télécommunications. Pourtant, il y a quelques mois, les échanges étaient vifs entre l’Agence de Régulation des Télécommunications et Postes (ARTP) la Société nationale des Télécommunications du Sénégal (SONATEL). La première, chargée de veiller au respect des règles, refusait de laisser les tâches de contrôle à l’opérateur de téléphonie. Celle-ci, non plus, fort de ses parts appréciables du marché de la téléphonie et de la mobilisation de ses travailleurs, n’acceptait pas la perspective de se soumettre à la police d’une compagnie venu d’ailleurs. De fortes réserves étaient émises sur les capacités techniques de Global Voice et, surtout, l’intégrité de ses animateurs. Cette compagnie ne tarda pas à répliquer en accusant la SONATEL de prendre les devant pour crier au voleur.

(Source : Le Sénégalais, 25 août 2011)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)