twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le directeur de la Communication exhorte les journalistes à se spécialiser

mardi 6 novembre 2012

Le directeur de la Communication, Alioune Dramé, a souligné, mardi à Dakar, ’’le rôle essentiel’’ que les médias doivent jouer dans la spécialisation dans le traitement de l’information, soulignant le fait que les journalistes ’’étaient toujours versés dans le généralisme’’.

Alioune Dramé se prononçait lors d’un séminaire sur ’’Environnement, énergies renouvelables et développement durable sont-ils présents dans les médias ?’’, organisé par la Fondation Konrad Adenauer (FKA).

’’Avant, les journalistes étaient des généralistes, mais de nos jours, ils se sont spécialisés dans les questions environnementales, entre autres filières’’, a précisé le directeur de la Communication.

’’Dans les journaux, des pages sont plus ou moins consacrées aux questions liées à l’environnement. Les journalistes se sont spécialisés et je pense que c’est une bonne approche’’, a dit M. Dramé.

En conséquence, il a promis d’aider les journalistes en ce sens pour qu’ils puissent se peaufiner par rapport à ces questions.

’’Nous allons vous aider, car nous avons des structures sous tutelle, comme l’Agence de presse sénégalaise qui est partie prenante de ce séminaire, mais aussi la presse spécialisée que nous allons de plus en plus intégrer dans l’appui à la presse’’, a indiqué Alioune Dramé.

’’Ce sont des journaux, des radios, des télévisions, qui parlent de sujets importants qui touchent les populations sur des questions essentielles’’, a fait savoir M. Dramé, selon qui, l’Etat doit les aider.

D’autre part, M. Dramé a souligné la coopération sénégalo-allemande qu’il a qualifiée de ’’fructueuse’’.

’’Je témoigne, en ce sens, la volonté politique du gouvernement du Sénégal qui se félicite de cette collaboration’’, a-t-il affirmé.

(Source : APS, 6 novembre 2012)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)