twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le continent a besoin d’une "renaissance scientifique et technologique"

dimanche 14 juin 2015

L’Afrique a besoin d’une "renaissance scientifique et technologique" pour satisfaire ses besoins économiques, se doter d’un plus grand nombre de chercheurs et augmenter sa contribution à la recherche scientifique, a dit le président Macky Sall, samedi, à Johannesburg (Afrique du Sud).

"L’Afrique a plus que jamais besoin d’une renaissance scientifique et technologique pour dynamiser la productivité industrielle et agricole, garantir sa sécurité alimentaire, éradiquer les maladies, assurer l’alimentation en eau potable, protéger l’environnement et réduire le déficit énergétique", a-t-il affirmé.

Macky Sall présidait la cérémonie de lancement du Partenariat pour les compétences en sciences appliquées, ingénierie et technologie (PASET, sigle en anglais).

L’Afrique subsaharienne apporte une contribution d’environ 2,3 % au produit intérieur brut (PIB) mondial, mais elle ne fournit que 0,4 % des montants affectés à la recherche scientifique et à la recherche-développement, selon M. Sall.

"Le continent abrite 13,4 % de la population mondiale, mais il ne fournit que 1,1 % des scientifiques de la planète", a-t-il ajouté.

"Le continent ne peut plus se permettre de perdre du temps dans ce secteur stratégique. Nous devons lancer une offensive majeure pour former et employer un grand nombre de scientifiques, d’ingénieurs et de techniciens, en vue de la transformation structurelle de l’Afrique", a poursuivi le président sénégalais.

Il a souligné la nécessité de mettre en place "des centres et réseaux d’excellence" chargés de mener des recherches de pointe dans "les domaines prioritaires du continent".

"Nous devons élaborer nous-mêmes des politiques efficaces de STI (science, technologie et innovation) et les mettre en œuvre", a-t-il suggéré.

(Source : APS, 14 juin 2015)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)