twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Zimbabwe envisage de diversifier et booster son marché télécoms grâce aux MVNO

jeudi 7 avril 2016

Le gouvernement du Zimbabwe veut diversifier et booster son marché télécoms avec de nouveaux concurrents. Mais dans un contexte où les spectres de fréquences destinées à la fourniture de services télécoms sont rares, empêchant l’octroi de nouvelles licences télécoms, Baxon Sirewu, le directeur général de l’Autorité des postes et télécommunications du Zimbabwe (Potraz), a présenté les opérateurs de réseau mobile virtuel (MVNO) comme la solution adéquate. D’après le journal The Herald, il a fait valoir ses arguments le 05 avril 2016, face au comité parlementaire en charge des technologies de l’information et de la communication.

Les MVNO sont des opérateurs télécoms qui, contrairement aux opérateurs de réseau mobile, ne possèdent pas d’infrastructures de réseau physiques. Ils concluent des accords avec les opérateurs de réseaux mobiles à qui ils achètent des services de réseau en gros pour les revendre à des tarifs réduits. Les MVNO sont généralement des entreprises à part, avec leur propre identité de marque, leur personnel, leurs propres systèmes de facturation, etc.

Bien que Baxon Sirewu ait insisté sur le fait que trois licences télécoms, détenues par Econet, NetOne et Telecel, soient suffisantes pour le marché télécoms national au regard des ressources spectrales disponibles, il a souligné cependant que l’ouverture du marché à des MVNO porteurs d’une diversification de services, d’amélioration de la qualité de service et de concurrence, est une opportunité pour le pays.

Pour faciliter l’entrée de ces opérateurs télécoms d’un autre genre dans le pays, le directeur général de l’organe de régulation du secteur zimbabwéen des télécoms a déclaré qu’un cadre légal sera bientôt mis sur pied.

(Source : Agence Ecofin, 7 avril 2016)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)