twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Togo veut digitaliser 75% des démarches administratives, d’ici 2025

mercredi 6 juillet 2022

Après le lancement du portail national des services publics, les premières démarches digitalisées sont désormais effectives. Demande de passeport, permis de construire, raccordement à l’électricité, carte de séjour, e-visa, … le pays veut accélérer le pas.

Alors que la majorité des projets de la feuille de route gouvernementale ont une composante numérique, Lomé ambitionne, d’ici 2025, de dématérialiser 20 services publics avec, en point de mire, la digitalisation de 75% des démarches administratives, rapporte le site d’information Togo First.

Ainsi, l’exécutif projette de consacrer une enveloppe de 8 milliards FCFA sur les trois prochaines années, à ce vaste projet dont la nouvelle Agence Togo Digital est un des fers de lance.

« Lorsque nous parlons de digitalisation, il y a un objectif de faciliter la vie du citoyen et de le rapprocher de l’administration. Au niveau de l’administration elle-même, la digitalisation va permettre d’améliorer son efficacité. Nous avons comme ambition de dématérialiser et de digitaliser tous les services existants », a confié la ministre de l’Economie numérique, Cina Lawson.

En plus du service aux usagers (citoyens), le vent de digitalisation devrait toucher également la gestion des ressources humaines dans l’administration publique et les procédures des marchés publics, annonce-t-on.

Pour rappel, le gouvernement togolais ambitionne de faire du pays, un hub digital en Afrique de l’Ouest. Ces dernières années, le pays a posé les premiers jalons de son ambition, grâce notamment au Programme régional ouest-africain de développement des infrastructures de communication (WARCIP) et au projet E-gouv, financés respectivement par la Banque mondiale et Eximbank China.

Ces deux initiatives ont permis d’asseoir des infrastructures de connectivité de base avec notamment le déploiement d’un réseau de fibre optique reliant les bâtiments de l’administration, y compris les hôpitaux et universités publics, la construction du premier Data Center, le Carrier Hotel de Lomé, la création d’une Agence nationale de la cybersécurité (ANCy).

Aussi l’atterrissage d’un second câble sous-marin, le câble Equiano de Google, censé entrer en service d’ici la fin de cette année, devrait-il booster la transformation digitale, espèrent les autorités locales.

Fiacre E. Kakpo

(Source : Agence Ecofin, 6 juillet 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)