twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Togo opte pour un centre national de santé digitale

mercredi 18 août 2021

Avec les leçons de la pandémie et pour rendre les soins de santé plus accessibles, le Togo fait le pari d’une digitalisation plus poussée de son système de santé. Avec des partenaires techniques et financiers comme le PNUD, le pays a entamé les études de faisabilité pour la mise en place d’un centre national de santé digitale.

Au Togo, les solutions digitales commencent par se multiplier dans le secteur de la santé. Trouver une pharmacie de garde en un clic, localiser le centre de soin le plus proche ou encore prendre un rendez-vous médical, les applications diversifient les offres. Face à cet engouement pour introduire les TIC dans les services de santé, le ministère en charge de la santé, de l’hygiène publique et de l’accès universel au soin veut saisir l’occasion pour assurer une coordination nationale des initiatives. Le 13 août 2021, les autorités sanitaires, le PNUD et l’OMS ont passé en revue le rapport d’étude de faisabilité de la mise en place d’un centre national de santé digitale.

Selon le ministère de la santé, la digitalisation permettra au Togo de résoudre des équations comme « la répartition inégale des ressources humaines, avec pour conséquence le désert médical dans les zones reculées ; la nécessité d’atteindre la couverture sanitaire universelle (CSU) etc… ». Il s’agit de coordonner les activités de santé digitale à travers la téléconsultation, le téléconseil, la téléexpertise, la télésurveillance et la téléassistance.

Les responsables du secteur sanitaire se disent convaincus que « la télémédecine, branche de santé digitale, est actuellement un outil incontournable dans la pratique de la médecine ». Face aux défis du système sanitaire togolais, ce choix est une alternative pour assurer aux populations des services de soins, notamment spécialisés, dont les compétences sont plutôt rares.

L’étude de faisabilité pilotée par le PNUD a formulé plusieurs recommandations. Le centre national de santé digitale proposé devra donc permettre de « renforcer la résilience du système de soins et augmenter le volume de couverture sanitaire au Togo », a fait savoir le ministère en charge de la santé.

Souleyman Tobias

(Source : CIO Mag, 18 août 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)