twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Somaliland ne reconnait pas avoir donné au consortium DARE1 l’autorisation de faire atterrir son câble sur ses côtes

jeudi 23 janvier 2020

Le gouvernement du Somaliland a déclaré, le 22 janvier 2020, ne pas avoir été informé de l’atterrissage du câble sous-marin de fibres optiques DARE1 sur ses côtes, à Berbera.

Lors d’un point de presse, Abdiweli Abdullahi Sheikh Yussuf, le ministre des Télécommunications, des Postes et de la Technologie, a déclaré que « le gouvernement du Somaliland ne dispose d’aucune information préalable et n’a pas non plus autorisé un câble sous-marin à fibre optique pour une entrée au port de Berbera sur la mer Rouge. Djibouti n’a pas communiqué avec nous à ce sujet. Le câble appartient à Djibouti bien qu’il soit destiné à bénéficier à toute la région ».

D’après Abdiweli Abdullahi Sheikh Yussuf, la seule information détenue par le gouvernement était que Somtel, l’un des opérateurs télécoms du pays, tout comme Telesom et Somcable, avait une participation dans l’entreprise et que le câble DARE1 a une ambition régionale. La sortie du ministre intervient trois jours après l’inauguration officielle, par le Premier ministre djiboutien, des services opérationnels du DARE1 sur la côte djiboutienne et l’annonce de son extension vers les stations d’atterrissage de Mombasa en Tanzanie, Berbera au Somaliland, et à Mogadiscio, siège du gouvernement fédéral somalien.

Le câble DARE1 n’est pas la seule infrastructure télécoms dont le déploiement a été bloqué par le gouvernement du Somaliland, rapporte le site menafn.com. Le câble dans lequel Telesom avait un intérêt, après avoir conclu un accord avec OmanTel en février 2016, n’a pas pu entrer dans le pays depuis le Puntland comme il était prévu.

(Source : Agence Ecofin, 23 janvier 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)