twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le SYNPICS réfléchit sur la mise en place d’un Conseil supérieur de la presse

jeudi 12 juillet 2012

Le Syndicat des professionnels de la communication et de la communication (SYNPICS) a initié, jeudi, une réflexion pour mettre en place une haute autorité dénommée Conseil supérieur de la presse qui prendra en compte l’ensemble des préoccupations du secteur.

‘’Ce qui est plus important et sur quoi tout le monde s’accorde aujourd’hui, c’est qu’il y a un grand malaise dans notre profession et qu’il nous faut réagir et mettre en place quelque chose qui fédère toutes les structures de la profession’’, a dit la secrétaire générale du SYNPICS Diatou Cissé.

‘’Il reste entendu qu’il nous fallait un noyau pour porter la réflexion qui sera naturellement élargie à l’ensemble de la corporation pour arriver à une structure consensuelle capable d’apporter les changements nécessaires’’, a-t-elle expliqué.

Le Conseil supérieur de la presse, si cette dénomination est retenue, fera office d’une ‘’assemblée délibérante suprême, un organe collégial qui rassemblerait à intervalles réguliers, tous les acteurs du secteur afin d’arbitrer, de réfléchir, d’alerter, d’aviser, d’orienter, de recommander et de proposer à tous ceux qui y adhèrent, et à leurs interlocuteurs, des voies rédemptrices’’, indique la note de présentation dont l’APS a obtenu copie.

‘’L’idée est lancée, et nous appelons toutes les sensibilités, les personnes ressources dont regorge la profession pour arriver à cette instance qui sera l’interlocutrice privilégié pour traiter, avec les institutions, les questions des médias au Sénégal’’, a encore souligné Diatou Cissé.

Un Comité de pilotage sera mis sur pied. Il devra prendre à bras le corps la matérialisation du projet en élaborant les termes de références, un programme d’activités et un échéancier pour la mise en place effective du Conseil.

Ce comité aura également la responsabilité et la liberté d’action pour dégager clairement les missions du Conseil, ses moyens matériels, humains et financiers, selon la note de présentation.

Le SYNPICS a réuni sous la conduite du journaliste Sidy Gaye, des patrons et responsables d’entreprise de presse, des journalistes et techniciens de l’information ainsi que des journalistes à la retraite, pour mener la réflexion.

(Source : APS, 12 juillet 2012)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)