twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Rwanda vers l’adoption d’un projet de loi qui facilite la création de start-up

mercredi 26 août 2020

Le gouvernement rwandais a entamé la mise en œuvre d’une loi visant à faciliter le climat des investissements et les procédures de création d’entreprises dans le pays. Le projet dénommé Start-up Act est en cours d’adoption dans plusieurs autres pays africains.

Le gouvernement rwandais a recruté la fondation Innovation for policy (i4Policy) pour rédiger une loi nationale sur les start-up. La fondation, qui est à l’origine du Start-up Act tunisien, rassemblera investisseurs, entrepreneurs et acteurs politiques pour impliquer toutes les parties prenantes de l’écosystème entrepreneurial dans un dialogue sur la réforme des politiques sur les start-up.

La mise en œuvre de ce projet se fera en 3 sessions. La première sera un webinaire organisé le 27 août 2020, pour présenter la nouvelle loi afin d’informer le grand public de l’initiative de réforme. La session sera diffusée en direct sur la page Facebook du ministère des TIC et de l’innovation.

Les autres sessions, qui auront lieu le 1er et le 2 septembre 2020 cibleront une cohorte de 60 entrepreneurs, investisseurs et diverses parties prenantes sélectionnés parmi les participants au webinaire public. L’objectif est de monter conjointement un écosystème favorable aux investissements et à la création d’entreprises dans le pays.

A l’exemple de la Tunisie, du Sénégal et du Rwanda, une loi sur les start-up sera bientôt soumise au parlement de la République Démocratique du Congo par la fondation i4Policy, et des lois similaires sont en cours d’élaboration ou d’exploration dans près de 20 pays africains.

Aïsha Moyouzame

(Source : Agence Ecofin, 26 août 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)