twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Parc de Technologies Numériques opérationnel fin juin début juillet

lundi 3 avril 2023

Le Parc de technologies numériques implanté à l’orée du pôle urbain de Diamniadio sur une superficie de plus d’un hectare va être opérationnel à partir de fin juin ou début juillet, a annoncé, lundi, le ministre de la Communication, des Télécommunications et de l’Economie numérique, Moussa Bocar Thiam.

"Nous avons reçu des instructions pour que les ouvrages construits sur le parc soient opérationnels au cours de l’année 2023, précisément à partir de fin juin-début juillet", a dit le ministre en visitant le chantier en compagnie de ses collaborateurs, du coordonnateur du parc et des responsables des entreprises de construction.

Cette visite avait pour objectif de "voir dans quelle mesure les travaux devront être finalisés pour que le président de la République puisse dans quelques mois venir inaugurer l’infrastructure et la mettre à la disposition de l’écosystème numérique, des entreprises", a ajouté le ministre après avoir fait le tour des différents bâtiments en phase de finition.

Il a relevé qu’avec la crise sanitaire au début des travaux en 2020, la crise russo-ukrainienne et le renchérissement des coûts des matériaux de construction, les prévisions d’investissement de 46 milliards de franc Cfa ont enregistré un surcoût de presque dix milliards de francs Cfa.

Le ministre a rappelé que le président de la République s’était engagé à résorber très vite ce gap pour rendre l’ouvrage rapidement opérationnel en vue de son inauguration en fin juin ou début juillet.

"Je suis fier de ce que j’ai trouvé au niveau de ce parc technologique avec un Data center aux standards internationaux pour la sécurité des données, des équipements de dernière génération dans un environnement où l’aspect écologique a été pris en compte", a-t-il déclaré.

Sur le site, trois tours de sept étages et six bâtiments à un niveau sont séparés par de grands espaces verts et des cocotiers. Il est prévu d’assurer l’alimentation électrique via un système solaire.

"C’est un site unique que les Sénégalais doivent venir visiter et connaître", a dit le ministre au terme d’une visite de presque trois tours d’horloge.

Selon Moussa Bocar Thiam, l’ensemble des ouvrages qui composent le Parc de technologies numériques (PTN) place le Sénégal à "l’ère du numérique, surtout parmi les pays les plus avancés dans le domaine en Afrique de l’Ouest".

Il a souligné qu’avec ce parc "le Sénégal devient un véritable champion dans le domaine du numérique"

"C’est le projet le plus connecté de Diamniadio mais également le plus vert. C’est un exemple d’avancée notoire par rapport à nos voisins en Afrique de l’Ouest et même en Afrique tout court", a relevé le ministre.

Le PTN sera à la disposition du secteur privé, de tout l’écosystème du numérique, du digital, des petites et moyennes entreprises sénégalaises, des multinationales mais, surtout, des start-up pour stimuler l’innovation et la créativité des jeunes, a dit le ministre.

C’est pourquoi un Datacenter de dernière génération a été construit sur le site pour assurer la sécurité des données, a-t-il expliqué. Il a rappelé que Sénégal a lancé il y a quelques jours la stratégie nationale gouvernance des données qui se traduira à travers la gestion de ce parc.

"Au-delà, le parc va générer des milliers d’emplois dès son ouverture et nous sommes en train de prendre toutes les dispositions législatives et réglementaires par rapport à la gouvernance du parc", a dit le ministre.

Le PNT pourrait être érigé en société avec une autonomie de gestion pour permettre aux entreprises d’avoir confiance en l’outil bien que ce soit un patrimoine de l’Etat du Sénégal mais avec une flexibilité dans l’exploitation, selon le ministre.

Cela permettra à la société de générer des revenus et créer des emplois en collaboration avec le secteur privé.

(Source : APS, 3 avril 2023)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 17 227 783 abonnés Internet

  • 16 672 913 abonnés 2G+3G+4G (96,87%)
    • 2G : 16,10%
    • 3G : 28,11%
    • 4G : 55,79%
  • 247 760 abonnés ADSL/Fibre (1,45%)
  • 305 746 clés et box Internet (1,77%)
  • 1364 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,44%
  • Internet mobile : 98,56%

- Liaisons louées : 4 420

- Taux de pénétration des services Internet : 97,12%

(ARTP, 31 décembre 2022)

- Débit moyen de connexion mobile : 23, 10 Mbps
- Débit moyen de connexion fixe : 21, 77 Mbps

(Ookla, 31 janvier 2023)


- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%
(Internet World Stats 31 décembre 2018)


- 8861 noms de domaine actifs en .sn
(NIC Sénégal, décembre 2022)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 297 046 abonnés
- 256 076 résidentiels (86,21%)
- 40 970 professionnels (13,79%)
- Taux de pénétration : 1,67%

(ARTP, 31 décembre 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 854 830 abonnés
- Taux de pénétration : 117,57%

(ARTP, 31 décembre 2022)

FACEBOOK

3 050 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 17,4%

- Facebook : 2 600 000

- Facebook Messenger : 675 200

- Instagram : 931 500

- LinkedIn : 930 000

- Twitter : 300 000

(Datareportal, Janvier 2023)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik