twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Nigeria a obtenu les 100 millions $ sollicités auprès de l’Inde pour connecter les zones rurales à Internet

jeudi 18 juillet 2019

Le Nigeria va finalement lancer son projet de connexion des zones rurales à Internet, dans le cadre de son programme d’amélioration de la connectivité nationale en services télécoms. Le pays a obtenu à cet effet, le prêt de 100 millions de dollars US qu’il a sollicité auprès d’EXIM Bank of India en début d’année, lors de la journée de la coopération économique et technique indienne, organisée à Abuja le 17 janvier 2019. Au moins 1 000 sites télécoms alimentés à l’énergie solaire seront installés dans l’arrière-pays. Le projet qui démarrera par l’Etat d’Oyo devrait durer 12 mois, selon le ministère nigérian de la Communication.

Selon Adebayo Shittu, le ministre des Communications, l’adoption de sites télécoms fonctionnant à l’énergie solaire pour ce projet, a été l’option préférée parce qu’il « est très coûteux d’entretenir les mâts actuels qui nécessitent une alimentation électrique régulière, ce que nous n’avons pas au Nigeria. Cela oblige les opérateurs à exploiter leurs installations avec une alimentation électrique alternative (générateurs) » qui induit de nouvelles dépenses. « Nous nous sommes concentrés sur les mâts à énergie solaire qui ont un rayon de 50 km, de sorte que si vous avez une superficie de 100 km, vous aurez deux mâts. Son entretien est peu coûteux et tous les opérateurs peuvent en dépendre. », a indiqué le ministre.

Grâce aux infrastructures télécoms qui seront construites, Adebayo Shittu est confiant dans l’atteinte par le gouvernement de son objectif de réaliser un taux de pénétration du haut débit de 70% dans le pays d’ici 2021. Actuellement, ce taux avoisine déjà les 30%.

La somme d’argent octroyée au Nigeria est une partie du prêt concessionnel de 10 milliards de dollars US sur cinq ans que l’Inde a accepté, en 2015, d’accorder aux Etats africains pour la mise en œuvre de projets en rapport avec leurs priorités nationales.

(Source : Agence Ecofin, 18 juillet 2019)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)