twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Lesotho veut annuler un contrat attribué à GVG pour la fourniture d’un système de surveillance du trafic télécoms

mardi 11 octobre 2022

Une fois mise en œuvre, le nouveau système devrait permettre à l’Autorité des communications du Lesotho de surveiller les communications et les transactions financières mobiles des populations. Selon le gouvernement, les textes en vigueur n’autorisent pas le régulateur à mener de telles opérations.

Le gouvernement lesothan et Lesotho Communications Authority (LCA) cherchent à annuler un contrat de 500 millions de maloti (27,5 millions USD) attribué à la société sud-africaine Global Voice Group (GVG) pour la fourniture d’un système de contrôle de la conformité et d’assurance des revenus. À cet effet, une requête a été déposée par le ministre des Communications, des Sciences et de la Technologie, Samuel Rapapa (photo), et le régulateur auprès de la Haute Cour, rapporte la presse locale. L’affaire sera entendue le 18 octobre.

Les requérants soutiennent notamment que le contrat avait été attribué sans procédure et que la mise en œuvre du système GVG permettrait à la LCA de mener des opérations illégales d’espionnage des citoyens. Il s’agit notamment de l’accès en temps réel aux communications des populations sur les réseaux mobiles, ainsi que de leurs transactions d’argent mobile sur les plateformes dédiées.

Le contrat de conception, de fourniture et de mise en œuvre de l’outil de contrôle de la conformité et d’assurance des revenus a été attribué à Global Voice Group à l’issue d’une procédure engagée par la LCA le 6 mars 2020 sous la houlette de Mamarame Matela, alors directrice générale de l’institution. Pour elle, le Lesotho a besoin de ce système pour lutter contre ce qu’elle a décrit comme des transactions illégales coûteuses effectuées par des personnes sans scrupules à l’aide de leurs téléphones portables.

En janvier 2021, GVG a commencé le déploiement du système pour la LCA. Cependant, Keketso Sello, nommé ministre des Communications, des Sciences et de la Technologie en février 2021 a refusé de reconnaître le choix de GVG, sous prétexte que le contrat avait été attribué de manière inappropriée. Les polémiques de corruption et d’irrégularités entourant l’attribution du contrat ont valu à Mme Matela d’être suspendue de son poste en juin 2021.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 11 octobre 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik