twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Ghana lance l’interopérabilité totale de ses moyens de paiement électronique, ce 28 novembre

mercredi 28 novembre 2018

Le Ghana devrait lancer la seconde phase de l’interopérabilité dans le Mobile Money, ce 28 novembre 2018. Cette opération lui permettra d’offrir aux populations une interopérabilité totale des moyens de paiement électronique. Le ministre de l’information, Kojo Oppong Nkrumah, l’annonçait le 24 novembre dernier, au cours d’un point de presse.

La seconde phase de l’interopérabilité dans le Mobile Money porte sur l’interconnexion des portefeuilles mobiles de Vodafone, MTN et AirtelTigo à E-zwich, le système de commutation et de paiement par carte à puce du Ghana, géré par les systèmes interbancaires de paiement et de règlement du Ghana (GhIPSS).

E-zwich prend en charge les transactions en ligne et hors ligne, garantissant des transactions financières telles que le dépôt d’espèces, le retrait, la vente, dans toutes les régions du pays, qu’elles disposent ou non d’un bon réseau de communication.

Avec l’interopérabilité, les abonnés Mobile Money et les détenteurs de cartes E-zwich peuvent désormais transférer de l’argent d’une de ces plateformes de paiement vers l’autre sans obstacle.

La première phase de l’interopérabilité du Mobile Money avait porté sur l’interconnexion des comptes mobiles au Ghana National Switch (système gh-link), le système de commutation et de traitement interbancaire de GhIPSS, qui interconnecte les établissements financiers et les systèmes des prestataires de services de paiement tiers. C’est un écosystème local de paiement électronique basé sur la carte bancaire nationale, avec des canaux tels que les guichets automatiques, les points de vente et le Web.

Avec la deuxième phase de l’interopérabilité du Mobile Money, le Ghana complète le triangle d’inclusion financière qui relie désormais les comptes bancaires, les portefeuilles mobiles et les cartes E-zwich. Cette interopérabilité totale, porteuse d’une plus grande inclusion financière des populations non bancarisées, rapproche davantage le Ghana de son ambition d’être une société « cashless ».

(Source : Agence Ecofin, 28 novembre 2018)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)