twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Data Management, une trouvaille de Philijohn Technologies qui fait courir les Camerounais

jeudi 31 mai 2018

La réalités des données numériques ainsi que leur appréhension globale ont bouleversé les habitudes des Camerounais depuis que Philijohn Technologies a fait son entrée dans le secteur de l’économie numérique.

Son promoteur Nkouaya Philippe se déploie et affine chaque jour un peu plus son expérience avérée dans l’univers du numérique. « Le Data management ou la gestion des données, dit-il, est une nouvelle discipline qui met en valeur les informations comme ressources numériques. Le Data Management a aussi en charge la conception et la mise en place d’architectures SL et le processus permettant de collecter, stocker, exploiter et sécuriser les données d’une entreprise. »

Il poursuit en ces termes : « Le Data Management représente incontestablement une véritable révolution des TIC. Aujourd’hui, il est nécessaire pour chaque entreprise de se doter de nouveaux outils et de nouvelles pratiques pour exploiter les multiples sources d’informations. »

En tout cas, au regard de la diversité et la richesse de cet écosystème naissant, l’on peut dire que l’Afrique en général, et le Cameroun en particulier, affiche de belles perspectives pour la sécurisation des données des entreprises. Il est indubitable qu’à travers des multiples séminaires et autres fora qu’organise Philijohn Technologies pour implémenter cette nouvelle donne, l’on peut conclure qu’une réelle révolution est en marche dans la gestion des données.

Au regard de son expérience accumulée, patiemment forgée dans l’univers du numérique, Nkouaya Philippe n’est pas un nouveau venu, il continue à faire des recherches pour être utile à tous les Top Managements de la place qui ont bien envie de se distinguer des autres.

Certifié ITIL et après avoir drainé six années d’expérience sur le marché du digital à travers sa structure « Hope Music Group » (leader dans la distribution musicale en Afrique centrale), et après avoir passé deux années dans le monde de la Data au sein des groupes Sanofi Pasteur Business & decision en France, il totalise un édifiant back ground qui fait de lui une tête bien faite dans les TIC.

Il a décidé de revenir s’installer au Cameroun et de se lancer dans la conquête du marché du Data Management que les uns et les autres considèrent à raison aujourd’hui au Cameroun comme le nec le plus ultra du numérique.

Il développe « Anstar Process » dans le but de pouvoir effectuer une transformation efficiente et une restitution digitale de l’information. Cette grande entreprise passe d’un univers physique virtuel afin d’optimiser la sécurité, la continuité, et la disponibilité des données.

Le moins que l’on puisse dire est que le dynamisme de Philijohn Technologies le conduit à soutenir des startups camerounaises à l’instar de Will & Brothers (promoteur des drones made in cameroon). C’est ainsi qu’il bénéficie des programmes d’appui de l’ambassade de France et de l’Agence française de développement.

Et les autres secteurs concernés par le fruit des recherches de Philijohn Technologies sont ceux du marketing digital et du e-commerce où les données sont exploitées dans le sens de mieux connaître la clientèle.

Les autres secteurs comme la médecine, la science profonde, la communication et même la météorologie bénéficient aussi du Data Management ; c’est d’ailleurs ce qui explique sa participation efficiente dans plusieurs fora au Cameroun pour démontrer les avantages du Data Management.

Installé pour le moment dans le quartier résidentiel de Bonamoussadi à Douala, Philijohn Technologies entend étendre son action dans d’autres villes du Cameroun, afin de faire bénéficier le Data Management à toutes les structures du pays.

Jean-Claude Noubissié

(Source : CIO Mag, 31 mai 2018)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)