twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Congo veut adopter le projet Cyber for Development de l’Union européenne

jeudi 30 janvier 2020

Depuis le 29 janvier 2020, une mission de la coordination du projet Cyber for Development (Cyber4Dev) de l’Union européenne séjourne à Brazzaville au Congo afin d’étudier les conditions de sa mise en œuvre dans le pays. Le projet Cyber4Dev vise à accroître au Congo la sécurité et la résilience des infrastructures, des réseaux et systèmes d’information critiques soutenant les services essentiels du pays tout en garantissant le respect des droits de l’homme et de l’État de droit, grâce à l’adoption et à la mise en œuvre d’un ensemble complet de politiques en termes d’organisation et de mesures techniques.

Au cours de la réunion de concertation avec les responsables congolais et la mission de l’Union européenne, le ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Économie numérique, Léon Juste Ibombo, a déclaré indispensable la mise en oeuvre du projet Cyber4Dev dans le pays « parce qu’il nous faut garantir le fonctionnement des institutions de notre pays et la vie de la nation en renforçant la protection des infrastructures nationales, des réseaux de communication et d’information gouvernementales, des opérateurs d’importance vitale et de nos armées et forces de sécurité intérieure ».

Nick Small, le coordonnateur régional du Cyber4Dev, a justifié comme essentiel le soutien apporté au Congo dans la protection par le Congo de ses infrastructures essentielles telles que les télécommunications, les systèmes de paiement électroniques et les autres services publics, car « la protection et la sécurité des données des individus au niveau des nations sont très vitales, car l’environnement numérique n’a pas de frontières. Cela nécessite donc une collaboration internationale entre les pays ».

« Nous allons travailler ensemble pour mettre en place les lois, les procédures, les méthodes et les stratégies pour lutter contre la cybercriminalité au Congo en particulier et dans la sous-région en général », a affirmé Matteo Lucchetti, le programmateur du Conseil pour l’Europe.

(Source : Agence Ecofin, 30 janvier 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)