twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le Congo a entamé le chantier d’interconnexion par fibre optique au Cameroun

mardi 11 août 2020

Après une évaluation positive de la phase pilote du 27 juin au 1er juillet 2020, la construction de l’ensemble de la liaison par fibre optique Congo – Cameroun a officiellement été engagée le 8 août. Les travaux sont réalisés par China Communications Services International et Huawei.

Les travaux d’interconnexion par fibre optique de la République du Congo au Cameroun ont démarré. Ils ont été officiellement lancés le 8 août 2020 dans la localité de Ntam par Léon Juste Ibombo, le ministre congolais des Postes, des Télécommunications et de l’Economie numérique, en présence de Mohamadou Saoudi, le secrétaire général du ministère camerounais des Postes et Télécommunications.

L’interconnexion du Congo au Cameroun prend sa source dans la localité congolaise d’Ouesso. C’est donc près de 347 km de fibre optique qui seront déployés jusqu’à la frontière avec le pays voisin, avec des points d’intersection à Paris, Biesse, Sembé, Souanké jusqu’à Ntam.

La construction de la liaison par fibre optique Congo – Cameroun est exécutée par les sociétés chinoises China Communications Services International (CCSI) et Huawei. La première, spécialisée dans la fourniture de services de télécommunications et de services intégrés de soutien aux télécommunications, s’occupe de la construction de l’infrastructure télécoms à haut débit. La seconde fournira les équipements de transmission du signal optique et d’énergie, selon le site adiac-congo.com.

Le lancement officiel des travaux intervient après l’évaluation positive des sites techniques et du tronçon pilote de ce projet télécoms du 27 juin au 1er juillet 2020 par Michel Ngakala, le coordonnateur par intérim du projet Central Africa Backbone (CAB).

(Source : Agence Ecofin, 11 août 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)