twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Le CNRA renforce son action grâce à son complexe d’écoute et de visionnage

lundi 9 mai 2011

Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) entend renforcer son action de supervision et de contrôle de l’audiovisuel grâce à son complexe d’écoute et de visionnage des principales télévisions et radios du Sénégal.

Cet outil mis en place depuis mars 2010 sur fonds propres a permis au CNRA de procéder au monitorage des émissions sur les chaînes de télévision et de radio tout en sélectionnant des extraits pour l’archivage.

Le rapport 2010 de l’institution remis récemment au chef de l’Etat met un accent particulier sur ce nouveau dispositif qui a permis à l’organe de régulation de ne plus faire le déplacement auprès des médias incriminés pour réclamer les bandes et d’avoir son indépendance et son autonomie pour bien mener sa mission.

’’Pour se faire, sept postes computers ont été affectés à chacune des chaînes de télévision et cinq autres à certaines stations radios pour l’enregistrement régulier et en continu de tous les programmes de ces médias’’, indique le rapport dont l’APS a obtenu copie.

‘’Les rapports d’écoute sont soumis à l’assemblée du CNRA, qui après examen prend les mesures idoines (avis trimestriels, mises en demeure, lettre de rappel) pour apporter des correctifs en temps réel aux dysfonctionnements relevés’’, note le rapport.

Il souligne qu’une analyse des documents a permis de constater les efforts faits par les médias audiovisuels pour le respect des principes de pluralisme et d’équilibre dans l’organisation des émissions d’expression avec la diversité des invités et des thèmes.

Cependant, le CNRA sollicite plus de moyens pour renforcer l’équipement de la salle d’écoute afin de permettre le contrôle et l’enregistrement de tous les programmes diffusés au Sénégal et leur stockage dans des conditions optimales de sécurité.

Le chef de l’Etat, dans son allocution au moment de la remise du rapport, la semaine dernière, avait indiqué que ‘’l’Etat doit donner les moyens matériels et juridiques pour que le Conseil puisse intervenir instantanément’’.

Il avait aussi adressé ses félicitations au CNRA pour ’’la régularité de ses rapports’’, en soulignant que la régulation des médias ’’est fondamentale pour la démocratie’’.

(Source : APS, 9 mai 2011)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)