twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Lancement réussi du satellite RASCOM-QAF1 : La Libye à l’avant-garde de l’intégration africaine

lundi 24 décembre 2007

Moins de 48 heures après le lancement réussi, vendredi dernier, du tout premier satellite panafricain de télécommunications, RASCOM-QAF1, à Kourou, en Guyane française, M. Béchir Saleh Béchir, PDG de la LAP (Libya Africa Portfolio for Investment), était hier dans notre pays. Objectif déclaré de cette escale victorieuse : rendre compte au Président Amadou Toumani Touré de cet important élan pris par le continent sur la concrétisation du vieux rêve panafricaniste notamment dans le domaine des télécommunications.

Important, l’évènement l’est, car il s’agit, pour les Africains, de disposer de leur propre satellite de télécommunications qui leur assure des services de télécommunications dans les zones africaines rurales ainsi que des liaisons interurbaines et internationales sur tout le continent africain. Ces services comprennent à la fois la télévision directe, la téléphonie, la radio et l’accès à Internet.

Pour assurer tous ces services, il a fallu au constructeur Thales Alenia Space concevoir un monstre technologique d’une masse de 3,2 tonnes au lancement pour une durée de vie de 15 ans.

Mais il a surtout fallu mobiliser quelque 400 millions de dollars. Comme à son habitude, le Frère Guide de la Grande Jamahiriya Arabe Libyenne a cassé sa tirelire en mettant dans la cagnotte commune pas moins de 61% du coût de l’opération ; une opération qui traîne depuis 5 ou 6 ans, comme l’a déclaré le Directeur de Cabinet du Frère Guide.

Dorénavant, avec ce joyau, les Africains pourront communiquer sans compter. Leurs communications ne passeront plus ni par Paris ni par Londres pour aboutir chez le voisin. Ainsi, ils pourront économiser la somme colossale de 500 millions de dollars, équivalant aux frais de communication acquittés aux opérateurs occidentaux.

Avec cette manne, soutient M. Béchir, les Africains pourront faire face à d’autres chantiers de développement. Mieux, RASCOM-QAF1 placera l’Afrique sur orbite dans les domaines les plus variés comme la science, l’éducation et la santé.

Mais une équation importante reste à résoudre, à savoir celle de la commercialisation des services du satellite panafricain. De l’avis de Béchir Saleh Béchir, RASCOM-QAF1 offre la possibilité de construire 130.000 stations pour un coût d’acquisition de 1000 dollars/l’unité. Une broutille pour la qualité et les services assurés !

L’Afrique vient de mettre le pied à l’étrier ; elle n’entend pas s’arrêter en si bon chemin. Aux dires du PDG de la LAP, d’autres satellites seront construits et placés prochainement en orbite aux fins de réduire la fracture numérique avec les autres continents.

D’ores et déjà, on peut affirmer que le Réseau Africain de Communications par Satellites (Rascom), regroupant 46 pays du continent, est en passe de gagner son pari, celui de mettre « on-line » le continent. Par ailleurs, mieux que tous les discours et professions de foi des dirigeants africains depuis les indépendances, RASCOM-QAF1 est la plus belle illustration du rêve panafricaniste si cher au Frère Guide de la Révolution Libyenne.

C. H. Sylla

(Source : L’Aube, 24 décembre 2007)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)