twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Lancement officiel du Projet d’interconnexion des bourses africaines (AELP)

mercredi 7 décembre 2022

La plateforme AELP Link du Projet d’interconnexion des bourses africaines (AELP) a été lancée le 7 décembre 2022 lors d’une cérémonie à laquelle ont assisté des dirigeants et des responsables des bourses africaines, de la Banque Africaine de Développement, d’investisseurs institutionnels, de courtiers en valeurs mobilières et de la communauté des investisseurs. Le lancement a eu lieu en marge de l’Assemblée générale et de la Conférence annuelle 2022 de l’Association des bourses africaines (ASEA), organisée par la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) à Abidjan du 7 au 9 décembre 2022.

La première phase de l’AELP porte sur sept places boursières couvrant quatorze pays africains (Maroc, Égypte, Nigéria, Kenya, Maurice, Afrique du Sud et l’Union Économique et Monétaire Ouest-Africaine regroupant le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo). L’objectif de l’AELP est de faciliter les flux de capitaux et les investissements transfrontaliers et de connecter les marchés de capitaux africains à un public mondial. La Banque Africaine de Développement (BAD), par le biais d’un don du Fonds fiduciaire de la Coopération économique Corée-Afrique (KOAFEC), a soutenu l’ASEA, l’association regroupant 28 bourses du continent, pour mettre en œuvre la phase 1 du projet.

La mise en œuvre du projet a permis l’interconnexion des bourses participantes grâce à l’intégration de la plateforme AELP Link, une solution technologique pour soutenir l’intégration du marché, le système d’acheminement des ordres (ORS) et le partage des données sur les marchés et les carnets d’ordres. Grâce à un partenariat avec DirectFN Ltd, AELP Link a été déployé avec succès et testé en version bêta par 30 courtiers en valeurs mobilières et a été mis en service le 18 novembre 2022. L’AELP a également permis de renforcer les capacités des organismes de réglementation et des opérateurs du secteur financier par le biais de programmes de formation ciblant les praticiens des marchés financiers sur les pratiques d’investissement transfrontaliers et les règles d’investissement sur les marchés participants. Les programmes de renforcement des capacités ont profité aux organismes de réglementation des marchés financiers, aux courtiers en valeurs mobilières, aux dépositaires, aux banquiers centraux et à d’autres intervenants. Un site Web dédié à l’AELP est en ligne www.africanexchangeslink.com.

Les promoteurs de l’AELP (ASEA et BAD) ont également soutenu la création de l’Association africaine des courtiers en valeurs mobilières (ASSDA) en tant que première plateforme panafricaine permettant aux courtiers en valeurs mobilières de collaborer à l’intégration des marchés des capitaux et à l’innovation des produits financiers. Grâce à la coordination de l’ASSDA, les courtiers en valeurs mobilières ont signé des accords de contrepartie pour les transactions transfrontalières. Finance Gestion et Intermédiation (FGI Bourse) courtier en valeurs mobilières à la BRVM et Dyer & Blair Investment Bank, courtier en valeurs mobilières à la Bourse de Nairobi (NSE) ont effectué la première transaction en direct lors de la cérémonie de lancement.

Le Président de l’ASEA a déclaré : « Avec l’AELP, nous entrons dans une nouvelle ère des marchés de capitaux africains où tous nos membres effectueront progressivement des transactions transfrontalières d’une bourse africaine à une autre. Ce projet représente une grande opportunité pour les investisseurs et les émetteurs à travers le continent ».

Le Directeur de la Division du développement des marchés de capitaux de la BAD, M. Ahmed ATTOUT, a déclaré : « C’est un plaisir pour nous de nous associer à l’ASEA dans le cadre de ce processus qui aboutira à l’opérationnalisation de la plateforme AELP Link. L’AELP est un projet de transformation qui s’inscrit dans les priorités « High 5 » de la Banque Africaine de Développement, en particulier « Industrialiser l’Afrique » et « Intégrer l’Afrique », ainsi qu’avec l’objectif de l’Accord de libre-échange continental africain (ZLECA) d’établir un marché libéralisé pour faciliter la circulation des capitaux, faciliter les investissements et approfondir l’intégration économique du continent. Nous espérons que la mise en œuvre de l’AELP atteindra l’objectif d’élargir les investissements transfrontaliers et de faciliter la mobilisation de capitaux dans les entreprises et le secteur réel dans les pays participants.

(Source : Financial Afrik, 7 décembre 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 649 296 abonnés Internet

  • 16 127 680 abonnés 2G+3G+4G (96,87%)
    • 2G : 16,79%
    • 3G : 29,09%
    • 4G : 54,12%
  • 229 722 abonnés ADSL/Fibre (1,39%)
  • 290 750 clés et box Internet (1,74%)
  • 1444 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,39%
  • Internet mobile : 98,61%

- Liaisons louées : 4 433

- Taux de pénétration des services Internet : 99,03%

(ARTP, 30 septembre 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 279 856 abonnés
- 239 481 résidentiels (85,57%)
- 40 375 professionnels (14,43%)
- Taux de pénétration : 1,62%

(ARTP, 30 septembre 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 607 679 abonnés
- Taux de pénétration : 119,79%

(ARTP, 30 septembre 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik