twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Lancement d’une plateforme numérique pour la sécurité des journalistes

mardi 2 février 2021

L’Union Africaine soutenue par l’UNESCO a officiellement lancé une plateforme numérique en ligne aux multiples visées favorisant la protection des journalistes, la semaine dernière.

« Les médias ont un rôle crucial à jouer dans le mouvement historique et continental des Africains pour construire un continent de leurs rêves », a déclaré le Président de l’Union africaine et de la République d’Afrique du Sud, Cyril Ramaphosa, le 29 janvier 2021 à l’occasion du lancement.

Cette plateforme assurera la lutte contre les menaces et la violence à l’endroit des journalistes, elle favorisera les mécanismes d’alerte rapide, contribuera à la capacité de réaction sur le continent et mettra fin à l’impunité des attaques visant les journalistes africains – harcèlement, arrestations arbitraires, agressions et assassinats, selon une communication des Nations Unies-.

« Elle constituera un mécanisme de coopération qui assurera un suivi des attaques sur le continent et contribuera à la médiatisation de celles-ci ainsi qu’aux actions à envisager pour lutter contre l’impunité. Le dispositif permettra également de créer des synergies entre les parties prenantes afin de contraindre les auteurs des violences envers les journalistes et l’ensemble des médias à répondre de leurs actes », précise la note.

L’ONU rapporte également que la plateforme a été développée par les acteurs africains et sera alimentée par les actions conjointes des organisations partenaires.

D’après, Roch Marc Kaboré, le président du Burkina-Faso, « plus aucun journaliste ne devrait aller en prison pour un délit de presse et aucun ne devrait voir sa vie menacée dans l’exercice de sa profession ».

« Nous avons le devoir de défendre vigoureusement le droit des journalistes à faire leur travail de collecte, de publication et de diffusion de l’information, même si nous ne sommes pas d’accord avec tout ou partie de ce qui est dit ou écrit », a-t-il ajouté.

Aurore Bonny

(Source : CIO Mag, 2 février 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)