twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Lancée en 2018, l’Ecole nationale de Cybersécurité à vocation régionale peine à démarrer ses activités

vendredi 24 janvier 2020

Le Sénégal a toujours défendu ses intérêts pour la mise en place d’un environnement propice pour le développement et la sécurité des citoyens. Face à la recrudescence de “l’insécurité numérique” teintée par un “Djihadisme digitalisé”, le président de la République, Macky Sall, avait donné des directives strictes pour la mise en place d’une stratégie pouvant réduire le risque chez les populations au niveau national et sous régional.

C’est dans cet objectif que l‘Ecole nationale de Cybersécurité à vocation régionale a été lancée en partenariat avec la France pour renforcer les capacités et les connaissances techniques en cyber sécurité des acteurs concernés, par des actions de sensibilisation et de formation adaptées”.

Cependant, depuis lors , le projet n’a pas trop avancé à part la nomination, en juillet 2019, de son Directeur en la personne de Papa Gueye, ex Commissaire de Police. Ce dernier était, jusque- là, le Chef de la Division spéciale de cybersécurité de la Police nationale.

Selon des sources de Socialnetlink, l’école peine à démarrer ses activités à cause d’un blocage de certaines personnes qui veulent mettre leurs propres “boys” qui n’ont pas les compétences requises. Une affaire qui risque de ne pas plaire aux autorités qui donnent beaucoup d’importance à cette école.

L’école n’a pas encore de local !

Le pire dans cette histoire est que l’école tant attendue au niveau Régional n’a pas encore de local. Ce qui représente une grosse entorse pour sa mise en marche sachant que l’établissement doit former des cadres et experts concernés par le sujet de la cybersécurité. A l’heure actuelle, les éléments composant sa direction (le Directeur Général, le Secrétaire Général, le Directeur des études qui est un français) sont toujours logés à l’Ena servant de local provisoire.

(Source : Social Net Link, 24 janvier 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)