twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La pression du Directeur général de l’Artp sur Expresso a porté ses fruits

lundi 1er mars 2021

La pression de l’ARTP sur l’opérateur EXPRESSO SENEGAL a finalement porté ses fruits. Le Directeur général de l’ARTP, Abdoul LY avait mis une pression terrible sur l’opérateur EXPRESSO avec des mises en demeure en cascade, notamment pour défaut d’investissement.

La pression du Directeur général de l’Artp a contraint les dirigeants de la société mère Sudatel à faire le déplacement sur Dakar, pour se conformer vaille que vaille aux directives données par le régulateur. Une belle victoire numérique donc. Celle-ci vient démontrer à souhait que les autorités en charge de ce secteur travaillent inlassablement au respect des engagements des opérateurs, tout en développant une économie solide dans ce secteur. Le principal artisan de cet acquis, Abdoul Ly, sur ses apparences modérées ne cesse de poser des actes forts qui dévoilent une détermination et une forte personnalité bien dissimulées.

A la base des arguments de l’ARTP, le Directeur général a toujours évoqué, dans lesdites mises en demeures publiées sur le site de l’Autorité, le souci d’équilibre du marché des télécommunications avec des opérateurs ayant des influences significatives similaires, sur le marché.

Après plusieurs deux à trois mois de négociations, l’Autorité de régulation des télécommunications et postes (Artp) et l’opérateur Expresso Sénégal, filiale du groupe Sudatel ont trouvé un accord pour le déploiement, dans les meilleurs délais, de la licence 4G au Sénégal.

L’accord trouvé va permettre à l’opérateur Expresso Sénégal, filiale du groupe Sudatel d’étendre le périmètre de sa licence à la 4G, pour la durée de sa concession. Suite à la matérialisation de l’entente, une forte délégation a été reçue par le président de la République, Macky Sall. Celle-ci était conduite par Yankhoba Diatara, ministre de l’Economie numérique et des Télécommunications et Abdoul Ly, Directeur général de l’Artp.

L’opérateur Expresso Sénégal, filiale du groupe Sudatel était représenté par Magdi Taha, Président Directeur général de Sudatel, Engeneer Gafar, Directeur technique du groupe et Radi Almamoun, Directeur général par intérim de l’opérateur Expresso Sénégal.

Cet accord vient à son heure et résonne comme une étape déterminante, dans la vision numérique du gouvernement du Sénégal. En effet, les autorités ont toujours prôné et résolument travaillé, pour un accès universel du numérique, à travers un réseau téléphonie de qualité qui maille l’ensemble du territoire national.

D’ailleurs, dés sa prise de fonction, à la Direction générale de l’Artp, Abdoul Ly a plusieurs fois affirmé faire de sa priorité, un accès universel à un réseau de qualité. Des actes très significatifs ont été constamment posés dans ce sens. En plus d’insister à chacune de ses sorties médiatiques, sur l’importance de cette question, Abdoul Ly n’a de cesse posé des actes éloquents qui démontrent combien, cette question était centrale, pour les autorités.

Il a à cet égard servi des mises en demeures, dans l’optique d’amener les opérateurs à se conformer, à leurs obligations contenues dans leur cahier de charge. Lesdites mises en demeures veillent au souci d’équilibre du marché des télécommunications avec des opérateurs ayant des influences significatives et similaires.

Dans sa dernière directive, l’Artp relevait être clairement dans les dispositions et avoir pris toutes les orientations idoines, pour retirer la licence de la filiale Expresso Sénégal, si celle-ci ne se conformait pas aux directives, en adoptant la 4G.

C’est donc dire que la pression du Directeur de cette importante institution de régulation a fini par payer. Les dirigeants de la société mère SUDATEL ont le déplacement à Dakar, pour la deuxième fois, en l’espace de trois mois. Ils sont venus pour éviter le retrait de la licence de leur filiale EXPRESSO SENEGAL et se conformer aux directives de l’ARTP, en prenant la 4G qui sera lancée incessamment.

Nous faisons ce rappel pour souligner avec force cette belle victoire du numérique qui ne fait que renforcer cette conscience plus aigüe de son importance dans le développement de nos économies en créant les meilleurs raccourcis à tous les secteurs. C’est ce que Monsieur Abdoul LY a compris et essaie, par la même occasion, de mettre en œuvre. En effet, dans ses apparences de douceur, il pose quotidiennement des actes éloquents dissimulant une armurerie si forte.

(Source : La Vie sénégalaise, 1er mars 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 825 111 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,90%)
    • 2G : 23,96%
    • 3G : 43,14%
    • 4G : 32,90%
  • 177 363 abonnés ADSL/Fibre (1,21%)
  • 134 098 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 258 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 22 706

- Taux de pénétration des services Internet : 88,74%

(ARTP, 31 décembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 228 774 abonnés
- 186.695 résidentiels (81,61%)
- 42 079 professionnels (18,39%)
- Taux de pénétration : 1,36%

(ARTP, 31 décembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 078 948 abonnés
- Taux de pénétration : 114,21%

(ARTP, 31 décembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)