twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La SONATEL prête à doter les écoles de lignes spécialisées

lundi 13 novembre 2000

La Société nationale des télécommunications (Sonatel) est d’accord sur le principe de doter les écoles de lignes spécialisées leur permettant de se connecter en permanence à Internet, avec des tarifs forfaitaires préférentiels. "Nous sommes disposé à étudier cette possibilité avec les promoteurs du programme World Links et les écoles concernées", a affirmé le directeur des réseaux de la Sonatel, Samba Sène. Cette offre n’est pas faite cependant sans conditions puisque, ajoute le directeur des réseaux de la Sonatel, "cela nécessite des études au cas par cas ainsi que la considération de l’évolution des montants des différentes factures consommées jusque-là par ces mêmes écoles". Samba Sène suggère dans le même temps aux promoteurs du programme World Links de se rapprocher davantage de la Sonatel en lui envoyant de temps en temps des statistiques, "cela nous permettra de mieux suivre l’évolution du programme et son rôle dans l’introduction des Nouvelles technologies de l’information et de la communication (Ntic) en milieu scolaire". Cet envoi de statistiques en permanence doit s’accompagner de concertations régulières entre les responsables de World Links, les écoles concernées et la Sonatel, propose aussi Samba Sène.

A défaut de cela, les écoles peuvent toujours garder l’espoir de voir baisser leurs factures puisque "la Sonatel va lancer au début de l’année 2001 de nouvelles offres de connexion en permanence, avec des tarifs beaucoup plus bas, en faveur des utilisateurs non commerciaux" comme les cybercentres communautaires, les associations à but non lucratif, etc. a révélé le directeur des réseaux de la Sonatel. De même, "la Sonatel réfléchit en ce moment à un certain nombre d’initiatives pour aider les jeunes porteurs de projets intéressants dans le domaine des Ntic à les développer". C’est cette panoplie de propositions que la Sonatel avance face aux écoles qui lui demandent d’être encore plus généreux à leur égard. Car "dans nos principes de subvention, nous ne pouvons pas indexer celle-ci en fonction de l’importance de l’utilisation", explique Samba Sène.

A ceux qui avancent l’argument de la gratuité de la connexion à Internet un peu partout dans le monde, en se demandant pourquoi la Sonatel ne peut pas suivre l’exemple de ces pays, Samba Sène répond que dans ces cas-là, ce sont les Etats eux-mêmes qui s’engagent auprès des opérateurs. "D’abord il ne faut pas oublier que la Sonatel est une structure privée. Ensuite elle fait face dans ce cas précis à de nombreuses initiatives éparses", explique le directeur des réseaux de la Sonatel.

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)