twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La Guinée-Bissau se connecte à son premier câble sous-marin à fibre optique international

mercredi 29 mars 2023

La Guinée-Bissau a entamé les travaux pour sa connexion au câble ACE en 2017. C’est le dernier pays d’Afrique de l’Ouest à se connecter à cette infrastructure lancée en 2012 et qui relie une vingtaine de pays d’Afrique et d’Europe.

La Guinée-Bissau a finalisé, mardi 28 mars, sa connexion à son premier câble sous-marin à fibre optique international : l’Africa Coast to Europe (ACE). Le pays pose ainsi «  les fondations du plus grand projet d’infrastructure nationale de télécommunications  » de son histoire, selon le vice-Premier ministre Soares Sambu.

Le système de raccordement relie la ville de Suru, dans le nord-est de la Guinée-Bissau, à la centrale électrique d’Antula, dans la banlieue de Bissau, sur une distance de 30 km. Un réseau interne de distribution sera construit pour acheminer les données vers les autres régions du pays.

Le projet de raccordement de la Guinée-Bissau au câble sous-marin international ACE a démarré en 2017. Il est le fruit d’un accord signé entre le gouvernement et les opérateurs de téléphonie mobile Orange et MTN. L’Etat devait investir 31,5 millions $ obtenu auprès de la Banque mondiale tandis que chacun des deux opérateurs devait apporter environ 8 millions $ sur cinq ans.

La connexion de la Guinée Bissau au câble ACE intervient dans un contexte de transformation numérique accélérée marqué par la demande croissante des gouvernements, entreprises et populations en connectivité à haut débit. La mise en service de cette infrastructure devrait permettre au pays d’entamer «  un véritable processus de transformation basé sur les télécommunications  », a déclaré M. Sambu.

Anne-Lucie Lefebvre, représentante de la Banque mondiale en Guinée-Bissau, estime que la nouvelle infrastructure permettrait de garantir à la population guinéenne de meilleurs services Internet à des coûts réduits.

Cela devrait également faciliter l’adoption des services télécoms dans le pays. Selon les statistiques de l’Autorité nationale de régulation des technologies de l’information et de la communication (ANR), le pays comptait 1,09 million d’utilisateurs d’Internet en 2021 pour une pénétration de 66 %. Le nombre d’abonnés aux services mobiles s’élevait à 1,64 million pour un taux de pénétration de 105 %.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 29 mars 2023)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 17 227 783 abonnés Internet

  • 16 672 913 abonnés 2G+3G+4G (96,87%)
    • 2G : 16,10%
    • 3G : 28,11%
    • 4G : 55,79%
  • 247 760 abonnés ADSL/Fibre (1,45%)
  • 305 746 clés et box Internet (1,77%)
  • 1364 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,44%
  • Internet mobile : 98,56%

- Liaisons louées : 4 420

- Taux de pénétration des services Internet : 97,12%

(ARTP, 31 décembre 2022)

- Débit moyen de connexion mobile : 23, 10 Mbps
- Débit moyen de connexion fixe : 21, 77 Mbps

(Ookla, 31 janvier 2023)


- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%
(Internet World Stats 31 décembre 2018)


- 8861 noms de domaine actifs en .sn
(NIC Sénégal, décembre 2022)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 297 046 abonnés
- 256 076 résidentiels (86,21%)
- 40 970 professionnels (13,79%)
- Taux de pénétration : 1,67%

(ARTP, 31 décembre 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 854 830 abonnés
- Taux de pénétration : 117,57%

(ARTP, 31 décembre 2022)

FACEBOOK

3 050 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 17,4%

- Facebook : 2 600 000

- Facebook Messenger : 675 200

- Instagram : 931 500

- LinkedIn : 930 000

- Twitter : 300 000

(Datareportal, Janvier 2023)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik