twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

La Centrafrique adopte le bitcoin : bonne ou mauvaise idée ?

jeudi 28 avril 2022

Deuxième pays après le Salvador à adopter le bitcoin comme monnaie légale, la Centrafrique pourra-t-elle réellement en tirer profit ? Après le Salvador, la Centrafrique a adopté le bitcoin comme devise de référence, aux côtés du Franc CFA… Car il est précisément question d’avoir la même démarche que le Salvador vis-à-vis du dollar, à savoir de se libérer du joug d’une monnaie et d’une mécanique monétaire qu’on subit plus qu’autre chose…

Une décision prise à l’unanimité par l’Assemblée nationale centrafricaine. Maintenant est-ce une bonne chose et est-ce que cela peut apporter une source de diversification et de richesse pour un pays que l’ONU a récement classé comme avant-dernier pays du monde en matière de développement ? Rien n’est moins sûr.

Un bilan pas très clair au Salvador D’une part, l’investissement en technologie pour développer l’usage du bitcoin risque de poser problème. Par ailleurs, si l’on regarde l’exemple du Salvador qui a adopté le bitcoin comme monnaie légale il y a quelque mois, le bilan n’est pas très clair pour le moment. Certes, le PIB de l’année dernière a rebondi de 10%, l’activité touristique notamment a signé une reprise très forte, avec un vif intérêt des touristes fans des cryptomonnaies pour le premier "Pays du Bitcoin". Mais impossible de savoir si c’est en raison du bitcoin ou si c’est le simple effet reprise post-pandémie qui explique ces chiffres pour le moment.

Le pays subit également des vagues de manifestations populaires contre le bitcoin, dénoncé comme une nouveauté qui ne profite qu’aux riches du pays. A ce stade, il semble donc difficile de dire ce que la Centrafrique peut retirer concrètement de cette annonce, tant le pays par ailleurs en proie à la guerre civile depuis des années, et à l’influence grandissante de la Russie dans ses affaires intérieures, semble constituer un frein terrible à son développement économique.

Antoine Larigaudrie

(Source : BFM Tv, 28 avril 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)