twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

L’OIF se mobilise pour le développement du numérique en Afrique

vendredi 10 janvier 2020

Le 10 janvier 2020, l’OIF a signé un accord de coopération avec Smart Africa et accueilli la première réunion du Groupe de travail de la Francophonie sur le numérique. Le soutien à la transformation numérique des pays francophones est une priorité de la Secrétaire générale.

En 2017, sur les 1,2 milliard d’habitants du continent africain, seuls 454 millions – environ 36% – avaient un accès à Internet. Parmi les raisons de ce faible taux de pénétration : des infrastructures insuffisantes, des coûts de connexion élevés, un manque de contenus et de compétences pertinents, etc.

Face à cette problématique et forts de l’ambition partagée de soutenir le développement du numérique en Afrique, l’OIF et Smart Africa ont décidé de s’unir autour de plusieurs thèmes de coopération : le développement de la connectivité et des accès aux infrastructures, la formation au numérique pour les institutions publiques et la jeunesse, la promotion de l’économie numérique, le renforcement de la capacité d’innovation, etc.

L’accord-cadre qui lie les deux organisations pour une durée de quatre ans a été signé par Catherine Cano, Administratrice de l’OIF, et Lacina Kone, Directeur général de Smart Africa, en présence de la Secrétaire générale de la Francophonie. Il s’inscrit dans le cadre des actions menées par l’OIF pour faire du numérique un levier de développement sociétal et économique, en favorisant l’accès aux infrastructures à des coûts abordables et en contribuant à l’exploitation du numérique en matière d’éducation et de formation, d’entrepreneuriat et d’utilisation de la langue française sur la toile.

Groupe de travail sur le numérique

Signe de la priorité accordée à ces enjeux par Louise Mushikiwabo, la tenue le même jour, à l’OIF, de la première réunion du Groupe de travail sur le numérique [1].

Partant du double constat que le développement des pays francophones ainsi que l’avenir de la langue française passent par le numérique, son objectif est d’aider la Francophonie à définir des actions pertinentes dans ce domaine et à se doter d’une stratégie rénovée pour les années à venir.

Les domaines suivants sont couverts : le renforcement de l’accès des pays à internet, l’utilisation des potentialités du numérique dans l’éducation, le développement de l’entrepreneuriat dans le numérique, la promotion des contenus numériques en français, l’identification de sujets de régulation (économie du numérique, protection des données…) pour lesquels mener une action de plaidoyer international. Des pistes de réflexion existent déjà autour du développement de la connectivité intra-africaine, de la multiplication des centres de données dans les pays africains, de la promotion de l’économie numérique lors des grands rendez-vous de l’innovation…

Cette première réunion, qui s’est déroulée en présence de la Secrétaire générale et de la Ministre du Numérique du Bénin, également Présidente du Réseau francophone des ministres en charge de l’Economie numérique, a permis de préciser le mandat et les modalités opérationnelles du groupe de travail, et d’avoir de premiers échanges sur les questions liées à l’accès aux infrastructures et la connectivité.

(Source : OIF, 10 janvier 2020)

[1] Le groupe de travail est composé d’experts des différents Etats et gouvernements francophones, de représentants de l’OIF, des opérateurs de la Francophonie, de l’APF, des Conférences ministérielles et de la société civile.

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)